Au coeur de Shanghai

  • 7 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Automne
  • Solo
  • Famille
  • Amis
  • Culture / Patrimoine
  • Découverte
  • Moyen

Vous risquez d'attraper un torticolis à force de lever la tête pour observer les gratte-ciel sans fin de Shanghai. Mais n'oubliez pas non plus d'explorer ce qui est à portée de vos yeux, entre vestiges de l'époque coloniale, temples et pagodes traditionnels et ruelles bordées d'échoppes.

Galerie photos

<p>Temple du Bouddha de Jade.</p> <p>La Place du Peuple est le nouveau coeur de la ville.</p> <p>La rue Nanjing explose d'enseignes lumineuses multicolores dès la tombée de la nuit.</p> <p>Place du peuple.</p> Le Bund est le lieu de promenade favori des locaux. <p>Monastère bouddhique de Longhua.</p>

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Shanghai
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Au coeur de Shanghai - 7 jours

Jour 1 : Entre modernité et tradition

Si le contraste entre passé et futur se retrouve dans toute la ville, le meilleur endroit pour juger du grand écart architectural de Shanghai, c'est le Bund. Promenade incontournable, bordée d'élégantes bâtisses de style colonial, le Bund fait face au modernisme du quartier d'affaires, Pudong, de l'autre côté du fleuve. Remontez le Bund du sud vers le nord, en commençant au croisement de la Guangdong Lu et de Zhongshan Dong Yi Lu. Sur le Bund, les bâtiments anciens méritent autant votre attention que les tours futuristes de Pudong. Certains ont été construits au tournant du XXe siècle, avec souvent des finitions en marbre italien. La visite se poursuit par la rue de Nankin(Nanjing Dong Lu) qui s'éloigne du Bund au niveau du mythique Peace Hotel (Swacht Art Peace Hotel). Bienvenue au paradis du shopping : des centaines de magasins en tout genre s'alignent sur ce tronçon pédestre d'un kilomètre de long et qui draine chaque jour quelque 800 000 visiteurs chinois et étrangers. C'est dans la rue de Nankin que l'on trouve les plus vieux grands magasins de la ville. La Nanjing Dong Lu finit sa course à la place du Peuple (Renming Guangchang), l'ancien hippodrome et le coeur de Shanghai. C'est ici que se concentrent des espaces verts, d'importants bureaux administratifs et un grand nombre de destinations touristiques, telles que le musée de l'Urbanisme et surtout le musée de Shanghai (Shanghai Bowuguan). Le musée de Shanghai est un haut lieu de la culture chinoise et n'a pour concurrents sérieux que les musées de Pékin et Taipei. Il est possible de continuer sa route à travers le parc pour finalement tomber sur le musée d'Art de Shanghai, qui change régulièrement ses expositions. Suivez la Nanjing Xi Lu en direction du Bund.

Jour 2 : Découverte de la vieille ville

Pour cette journée, privilégiez la visite de la vieille ville et de l'ancienne concession française. C'est le Shanghai des petites ruelles, où l'on va de surprise en surprise, témoin d'une multitude de scènes de vie. La visite de la vieille ville (Nan Shi) occupera la matinée. Si vous arrivez de la Renmin Lu, la vieille ville vous montrera un visage qui n'est pas vraiment le sien. Les constructions, rénovation après rénovation, ont perdu de leur authenticité et ne sont devenues que de simples répliques du passé. Au nord de la vieille ville, l'intérêt principal réside dans la visite du Yuyuan. Au XVIe siècle, le gouverneur du Sichuan, Pan Yunduan, fit aménager ce " jardin de la joie " (Yuyuan). Et comme dans la ville de Suzhou, réputée pour ses fantastiques " jardins de lettrés ", vous retrouverez tous les éléments d'un paysage harmonieux à la chinoise : bonzaïs, rochers aux formes fantastiques évoquant des montagnes, étangs rappelant lacs et mers... En face du Yuyuan, se trouve le Chenghuang Miao, le temple du dieu de la ville. Après avoir quitté le temple Chenhuang, tournez à droite en direction de Fangbang Zhong Lu, plus connue sous le nom de " Vieille rue de Shanghai ". On y trouve toutes les " chinoiseries " imaginables : de vraies fausses antiquités, Le Petit Livre rouge, du thé, des posters qui reprennent la propagande de l'époque maoïste, de belles boîtes laquées, des briquets et des jeux de carte à l'effigie de Mao, de vieux appareils photo... En quittant Fangbang Lu tout en vous éloignant du Yuyuan, vous laissez derrière vous la partie restaurée de la vieille ville. Les ruelles deviennent plus étroites, les façades des maisons sont un peu délabrées, l'intérieur des cours laisse entrevoir des vélos, des vêtements qui sèchent... L'après-midi peut être consacrée à une promenade dans la concession française. Avec comme point de départ le quartier de Xintiandi, partez visiter le site du premier congrès du Parti communiste chinois, sur Huang Pi Lu. Puis prenez la Xingya Lu en direction du parc Fuxing. Flânez dans cet ancien " parc français " très actif et qui n'a pour ainsi dire pas changé. Traversez le parc et vous arriverez, au croisement entre la Sinan Lu et la Xiangshan Lu, à la résidence de Sun Yat-sen, le père de la " Chine moderne ". L'ancienne concession française abrite d'autres résidences historiques, comme celle de Zhou Enlai ou de Song Qingling, l'épouse de Sun Yat-sen. Ces maisons donnent à la fois une leçon d'histoire et permettent de découvrir l'architecture intérieure de ces très belles maisons de la concession française.

 

Vous pouvez ensuite remonter vers la Huaihai Zhong Lu et bifurquer sur la gauche : vous avez devant vous les Champs-Élysées de Shanghai, avec ses enseignes prestigieuses. Descendez l'avenue jusqu'à Shanxi Nan Lu, puis remontez vers le nord. Avec ses rues bordées de platanes, ses vieilles maisons de style européen nichées au coeur de somptueux jardins et ses magasins fréquentés par les Shanghaiennes à la mode, cette partie du quartier est vivante et agréable à visiter. A quelques pas de là se trouvent les anciens quartiers d'ouvriers, véritables " banlieues rouges ", de petits immeubles en brique qui semblent tout droit sortis de la France du XIXe siècle. Dans un pays où le bulldozer est roi, la préservation de quartiers entiers relève du miracle. Et pour rester dans l'ambiance années 1930, on terminera la soirée par un verre dans le parc Ruijin.

Jour 3 : Gratte-ciel, shopping et aquarium géant

Après cette visite du Shanghai historique, traversez le fleuve Huang Pu et évoluez dans un tout autre univers. Sorti de terre en à peine vingt ans, Pudong est devenu le quartier de tous les records, la fierté de toute une nation. L'Oriental Pearl Tower, l'emblème de Shanghai avec ses perles kaléidoscopiques, est la troisième plus haute tour de télévision du monde. Pour jouir d'une vue sur tout Shanghai, vous pouvez monter au sommet. Profitez-en pour visiter le musée d'Histoire de Shanghai, situé au pied de la tour. Il s'agit probablement du meilleur endroit pour avoir un bon aperçu de l'évolution de Shanghai à travers les âges. La période des concessions est particulièrement bien documentée. En face du musée, vous pouvez également visiter l'Ocean Aquarium de Shanghai. Plus de 350 espèces, des cinq continents, y sont représentées. Le long tunnel subaquatique de 155 mètres, divisé en plusieurs sections, est impressionnant. La section la plus spectaculaire restant celle des requins... Puis remontez la Century Avenue en direction de la tour Jinmao. Au 88e étage, le Cloud 9 de l'hôtel Grand Hyatt navigue au-dessus des nuages. Ce lounge-bar offre un panorama différent sur la ville, et surtout un à-pic impressionnant sur l'intérieur de la tour elle-même. Pour ceux qui ne sont pas encore victimes du vertige, vous pouvez poursuivre votre visite des hauteurs de Shanghai en montant dans la toute nouvelle tour du Shanghai World Financial Centre. Cette dernière, en forme de décapsuleur, ne passe pas inaperçue. Une petite pause verte dans le parc du Siècle, et l'on regagnera Puxi en prenant le tunnel panoramique, sommet du kitsch shanghaien. Pour changer un peu d'ambiance, on peut consacrer la soirée à un spectacle d'acrobaties au cirque de Shanghai.

Jour 4 : Parcours spirituel

Shanghai n'est pas vraiment considérée comme férue de religion, mais l'histoire a néanmoins laissé des traces qui méritent d'être explorées si l'on s'intéresse à la question. On pourra donc visiter les différents temples bouddhistes de la ville, mais également le joli temple de Confucius dans la vieille ville chinoise, et le temple taoïste de Baiyun. Une autre page historique peut être ensuite parcourue : celle des juifs de Shanghai. Réfugiés dans la ville aux débuts de la Seconde Guerre mondiale, les juifs étaient regroupés dans un quartier (celui de Hongkou, au nord du Bund) qui porte encore leur marque, aussi ténue soit-elle aujourd'hui : quartiers résidentiels, synagogues et cimetière juifs peuvent être découverts dans la ville.

Jour 5 : Le sud de Shanghai

Le sud de Shanghai n'est pas la destination favorite des touristes, mais si l'on a un peu de temps sur place, une petite expédition dans le sud peut se justifier. Dans le district de Xujiahui, on pourra ainsi visiter la pagode et le temple Longhua, puis enchaîner sur le tombeau de Song Qingling. En poussant encore plus au sud, on pourra passer un après-midi tranquille dans le jardin botanique de Shanghai. Et si l'on est en quête de contraste, la journée pourra se clore par quelques descentes sur la piste de ski couverte de Yinqixing. Le plaisir de la glisse n'est pas forcément garanti sur cette petite piste avant tout conçue pour l'initiation, mais quelques descentes sur la neige alors qu'on est en plein été laissent assurément un souvenir marquant.

Jour 6 : Escapade artistique

Découverte du nord de la ville et le quartier de Suzhou Creek. Le parc Luxun le matin mérite que l'on s'y attarde un peu, pour écouter les chorales révolutionnaires ou regarder les Chinois en train de danser et pratiquer le tai chi. On continuera par une promenade dans Duolun Jie, jolie rue piétonne de la concession japonaise, où l'on pourra s'asseoir en terrasse pour boire un café avant de visiter le petit musée d'Art contemporain. La journée se poursuivra dans le quartier de Moganshan, où se trouvent les ateliers d'artistes et une grande partie des galeries d'art contemporain de la ville. Pour clore cette journée artistique, on peut choisir de dîner dans un restaurant thaï faisant galerie de peinture en même temps, puis d'aller prendre un verre dans l'un des nombreux clubs de jazz de la ville.

Jour 7 : Dernières emplettes

Le dernier jour à Shanghai peut être consacré au shopping : Huaihai Lu pour les vêtements et objets de luxe, le marché aux antiquités de Dongtai pour les souvenirs et les babioles anciennes, le marché de Qipulu qui vend de tout, bon marché.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur