Une semaine à Istanbul

  • 8 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Tout public
  • Culture / Patrimoine
  • Moyen

Un long séjour permet d'apprécier pleinement la ville et d'en découvrir les nombreuses facettes. En plus des incontournables, vous aurez le loisir de déambuler dans tous les quartiers afin d'appréhender les richesses de la Sublime Porte. Effectuer plusieurs croisières et escapades loin du tumulte urbain de cette mégalopole de 15 millions d'habitants est également à votre portée.

Galerie photos

Mosquée Bleue. Vue panoramique sur le Bosphore depuis le sommet de la tour de Galata. La Mosquée Bleue (au fond) et la mosquée Firuz Aga (au premier plan). Vue depuis la terrasse de l'Hotel Sultanahmet au n° 20 Divanyolu Caddesi. Le quai aux ferries sur la Corne d'Or, avec en arrière-plan la mosquéee de Soliman-le-Magnifique. Tour de Galata. Palais de Dolmabahçe. Vue de Sultanahmet et du palais de Topkapı depuis la tour de Galata.

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Istanbul
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Une semaine à Istanbul - 8 jours

Jour 1 : La cité historique et l'ancienne Péra

Commencez par la visite de l'incontournable palais de Topkapi et de son harem qui vous retiendra pour la matinée. Remontez ensuite sur Sultanahmet et dirigez-vous, après une courte pause déjeuner, vers la basilique Sainte-Sophie. En sortant de celle-ci, plongez dans l'antre fantastique de la Citerne Basilique qui se trouve à quelques mètres. Traversez ensuite les jardins menant à la mosquée Bleue puis rendez-vous sur la place de l'Hippodrome adjacente. Tous ces sites se trouvant dans un périmètre restreint, le tour peut se faire en un après-midi. En début de soirée, traversez la Corne d'Or par le pont de Galata pour rejoindre le quartier de l'ancienne Péra dominé par la tour génoise de Galata. Dans les passages et ruelles cernant la place Tünel, vous n'aurez que l'embarras du choix pour choisir un restaurant et boire un verre dans l'un des innombrables cafés bordant Istiklal Caddesi. Vous goûterez ainsi aux trépidantes soirées stambouliotes.

Jour 2 : De baears en mosquées

Le Grand Bazar reste une étape incontournable. Vous y passerez plus ou moins de temps selon que vous souhaitiez ou non rapporter quelques souvenirs, après l'âpre marchandage de rigueur. Octroyez-vous un thé (éventuellement agrémenté d'une chicha) dans quelque kahve (café pittoresque) ou dans les jardins d'une ancienne medersa. En ressortant à l'ouest du bazar, un agréable petit marché aux livres vous mènera à la place Beyazit. Les amateurs pourront faire un tour au musée de la Calligraphie puis traverser les jardins de l'université pour rejoindre la mosquée de Soliman le Magnifique, la plus grande de la ville, construite par le génial architecte Sinan. De là, allez vous enivrer de senteurs et de couleurs au Bazar égyptien (marché aux épices) avant de rejoindre les quais d'Eminönü. Un sandwich au poisson comblera les petites faims et vous ne vous lasserez pas d'observer les va-et-vient de ce quartier très vivant.

Jour 3 : Au fil du Bosphore

Une croisière sur le Bosphore permet d'admirer en toute quiétude les merveilles qui bordent ses rives. Tous les jours à 10h30, un vapur quitte le port d'Eminönü et remonte le détroit sur ses 30 km jusqu'à la mer Noire. Tout au long du trajet, vous voyez défiler les palais (Dolmabahçe, Ciragan, Beylerbeyi...), les mosquées (Ortaköy), les Yali (majestueuses maisons sur le front de mer), les villages (Aranvutköy, BebekKanlica...), les ponts et les forteresses (Rumeli Hisari et Anadolu Hisari). Une étape de 3 heures est prévue pour déjeuner avant le retour en bateau, au choix sur la partie européenne (Sariyer) ou au dernier arrêt de la rive asiatique. La première option permet de redescendre la côte européenne et de faire des arrêts au parc Emirgan, au musée Sakip Sabanci, à la forteresse de Rumeli Hisari ou au palais de Dolmabahçe.

Jour 4 : Eyüp, Fatih et la Corne d'Or

Pour découvrir ces quartiers authentiques, loin de l'agitation touristique, prenez l'un des bateaux qui longent la Corne d'Or d'Eminönü jusqu'au quartier d'Eyüp. Un téléphérique vous mènera au sommet de la colline où se trouve le café Pierre Loti. Comme cet écrivain " turcophile ", vous pourrez siroter un thé et admirer le superbe panorama sur la ville avant de redescendre à travers le cimetière pour vous rendre au mausolée d'Eyüp, l'un des grands lieux saints de la ville. Rejoignez en taxi les murailles de Théodose et visitez l'ancienne église Saint-Sauveur-in-Chora. Ensuite, vous pourrez traverser le quartier traditionnel de Fatih jusqu'au complexe religieux du même nom, et redescendre sur les rives de la Corne d'Or à la découverte des quartiers populaires de Balat et de Fener, anciens fiefs des communautés grecque et juive. Relaxante, la balade au bord de l'eau vous permettra de visiter le siège du patriarcat orthodoxe grec ainsi que divers monastères, églises et synagogues. Après ces éprouvantes balades rien de mieux qu'un hammam traditionnel pour vous détendre.

Jour 5 : Entre Galata et Taksim

Traversez à pied le pont de Galata investi par les pêcheurs, les cafés et les échoppes de poisson. Une fois dans le quartier de Karaköy, empruntez l'escalier " de Camondo " et poursuivez la montée jusqu'à la tour de Galata, dernier vestige de l'enceinte érigée par les Génois au XIVe siècle, du haut de laquelle vous embrassez superbement tout Istanbul. Poursuivez jusqu'à Tünel et laissez-vous porter par la foule qui arpente Istiklal Caddesi. Passez devant l'église Saint-Antoine et engouffrez-vous dans le Balik pazari (marché aux poissons), jetez un coup d'oeil au Çiçek Pasaji à l'ambiance rétro. En longeant le lycée de Galatasaray, redescendez vers Çukurcuma, le quartier des antiquaires, en empruntant la jolie rue Française. Dirigez-vous ensuite vers le Bosphore pour visiter le musée d'Art moderne. Vous pourrez ensuite vous relaxer à Tophane au rythme du backgammon et de la chicha, assis sur un pouf. Passez votre soirée du côté de Taksim.

Jour 6 : Un petit tour en Asie

De bon matin, un vapur au départ de Eminönü ou KabataşŸ vous fera traverser le détroit du Bosphore pour vous emmener sur la rive asiatique. Le quartier de Kadiköy affiche autour de l'avenue de Bagdad et de Moda un visage branché avec ses boutiques et cafés ainsi que quelques exemples d'architecture Art déco. Plus au nord, Üsküdar la populaire abrite quelques mosquées intéressantes. Vous pouvez ensuite poursuivre vers Kuzguncuk, petit village au charme cosmopolite, et le palais de Beylerbeyi, petit bijou de marbre sur le Bosphore. Après cette journée bien remplie, passez la soirée à Ortaköy, l'un des quartiers les plus tendance d'Istanbul.

Jour 7 : Escapade hors de la ville

Une visite des îles des Princes s'impose, mais veillez à fixer cette sortie en semaine et non le week-end. Situé à environ 1 heure 30 de bateau d'Istanbul, l'archipel posé sur la mer de Marmara se compose de neuf îles, dont la plus grande, Büyükada, est devenue le lieu de villégiature préféré des Stambouliotes. Les voitures étant proscrites, tout le monde se déplace en calèche ou en vélo (location sur place). Il est possible de vous baigner même s'il ne faut pas vous attendre à des plages de rêve (ponton ou beach club), mais vous viendrez surtout pour la balade ponctuée de nobles demeures ottomanes fleuries, le monastère datant du Xe siècle, la magnifique vue au sommet de Büyükada et l'ambiance décontractée des ports.

Jour 8 : Derniers pas dans la Sublime Porte

Pour fixer vos souvenirs magiques, consacrez votre dernière journée à Sultanahmet. Prenez votre temps pour déambuler dans ses ruelles, effectuer quelques achats, vous recueillir lors du chant du muezzin. Prenez un dernier thé dans le ravissant jardin de la petite Sainte-Sophie (Küçük Ayasofya) derrière la mosquée Bleue, rendez-vous au Musée archéologique ou visitez le musée des oeuvres turco-islamiques. Une dernière halte du côté d'Eminönü et du Bazar égyptien vous permettra de jouir encore de l'effervescence stambouliote, à moins que vous ne préfériez une dernière virée branchée dans les environs de Taksim.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur