Un voyage dans le temps : peuples indigènes et conquête espagnole

  • 12 jours
  • Printemps
  • Automne
  • Hiver
  • Tout public
  • Culture / Patrimoine
  • Découverte
  • Moyen

Le Honduras a un riche patrimoine architectural colonial composé de quelques villes-clés, premières villes fondées lors de la conquête espagnole, et de nombreux petits villages. On peut parfois observer les traces d'anciens forts dont il ne reste généralement que les canons. Les héritages architecturaux de la période pré-colombienne sont quant à eux très rares, mis à part l'exceptionnel site archéologique maya de Copan. Certains villages sont aujourd'hui encore habités par les descendants de peuples indigènes qui ont formé des associations de tourisme communautaire. Nous vous proposons un circuit en particulier axé sur ces précieuses traces du passé. 

Galerie photos

<p>Copán Ruinas.</p> <p>Copán Ruinas.</p> <p>De nombreux voyageurs trouvent un hébergement à Gracias.</p> Montagnes de Madere <p>L'église Santa Maria de Los Dolores est une des plus anciennes du Honduras.</p> <p>Port de La Ceiba.</p>

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Tegucigalpa
  • Valle de Angeles
  • Gracias
  • La Esperanza
  • Omoa
  • Tela
  • La Ceiba
  • Parque Nacional Nombre de Dios
  • Cayos Cochinos
  • Trujillo
  • Comayagua
  • San Pedro Sula
  • Copán Ruinas
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Un voyage dans le temps : peuples indigènes et conquête espagnole - 12 jours

Jour 1 : Ne ratez pas le musée d'Anthropologie

San Pedro Sula. Pour une belle entrée en matière, prenez le temps d'aller visiter le très bon musée d'Anthropologie de San Pedro Sula. Si vous êtes amateur de forts, d'histoires de guerre et de pirates, vous pouvez tenter une excursion d'une demi-journée pour aller admirer les quelques vestiges du Fort d'Omoa (au nord de San Pedro Sula sur la côte).

Jour 2 : Reposez-vous aux eaux thermales

Copan Ruinas. Dirigez-vous vers le village de Copan Ruinas. Promenez-vous dans les ruelles de ce charmant village à l'architecture coloniale. Si vous ressentez trop fortement la fatigue due aux effets du décalage horaire, allez vous ressourcer aux eaux thermales. Vous pouvez sinon visiter une plantation de café ou bien le musée numérique des ruines se trouvant sur la place principale.

Jour 3 : Sur les traces des Mayas

Copan Ruinas. Les ruines mayas de Copán, classées au patrimoine mondial de l'UNESCO, font partie des plus beaux sites archéologiques d'Amérique centrale. Prévoyez une journée entière pour bien les explorer, de préférence accompagné d'un guide. Ne loupez pas le magnifique musée des sculptures et sa reconstitution à taille réelle et en couleurs du temple de Rosalila. Si vous êtes amateur d'archéologie, sachez que d'autres sites archéologiques entourent le site principal comme celui las sepulturas.

Jour 4 : Premier village colonial

Gracias Lempira. Premier village colonial fondé au Honduras, Gracias Lempira en garde des traces authentiques, et des travaux de restauration en cours devraient peu à peu lui redonner son lustre d'antan. Les alentours se prêtent à de superbes randonnées : dans le parc national de Celaque, ou vers les petits villages lencas à la superbe architecture coloniale et au riche patrimoine culturel et artistique. Les Lencas formaient le groupe indigène le plus important du Honduras lors de la Conquête espagnole. La plupart de leurs coutumes ont disparu avec le temps, mais les communautés actuelles n'ont pas oublié leur riche patrimoine culturel et naturel.

Jour 5 : Foyer actuel des traditions lencas

La Esperanza. Située à 1 980 m d'altitude, La Esperanza est la capitale du département d'Intibucá, au coeur de la région lenca. La ville fut établie en 1848 sur un site de peuplement indigène. Les traditions lencas y sont particulièrement enracinées. Le marché est coloré et intéressant. Quelques ruelles coloniales donnent un certain cachet au centre, il est plaisant de s'y attarder une ou deux heures, voir même d'y passer la nuit chez l'habitant. Vous pouvez sinon aussi vous rendre directement à Comayagua.

Jour 6 : La plus belle des cathédrales

Tegucigalpa. Sur la route pour la capitale, faites un arrêt à Comayagua. Peu visitée par les touristes étrangers, l'ancienne capitale du pays a subi un lifting réussi ces dernières années pour remettre en valeur son riche patrimoine colonial. Le résultat est éloquent (nouvelle place centrale bien agréable). Parallèlement, quantité de façades ont été ou sont en passe d'être réhabilitées. La cathédrale Santa Maria est la plus grande et la plus belle de toutes les cathédrales construites au Honduras.

Jour 7 : Musée de l'identité nationale

Tegucigalpa. La capitale politique du Honduras n'est pas la plus belle ville du monde, mais son centre historique, ses nombreuses églises et son musée de l'identité nationale valent le détour. Si vous aimez beaucoup les villages coloniaux et avez envie d'acheter de l'artisanat, vous pouvez faire une excursion au village de Valle de Angeles ou bien à celui d'Ojojona.

Jour 8 : Direction la côte Atlantique

La Ceiba-Trujillo. Prendre un vol pour La Ceiba, puis un pick-up ou mini-bus qui longe la côte vers l'est en direction de Trujillo.

Jour 9 : Conquête espagnole et pirates

Trujillo. C'est dans les parages que Christophe Colomb posa pour la première fois le pied sur le territoire du Nouveau Monde, en 1502, célébrant la première messe aux Amériques. Puis Juan de Medina fonda officiellement la ville 23 ans plus tard sur le site du peuplement indigène Guaimura. Pendant quelques décennies, Trujillo s'affirma comme la capitale du Honduras attisant l'envie des pirates. Vous pourrez observer les restes de son fort et en visiter le petit musée d'Interprétation.

Jour 10 : Culture garifuna

La Ceiba ou Tela. Découvrez la culture garifuna dans un des villages autour de La Ceiba, comme par exemple Sambo Creek ou bien sur les îlots de Cayos Cochinos. Des initiatives de tourisme communautaire vous permettent d'apprendre à cuisiner à leurs côtés ou bien encore partir à la pêche artisanale. LesGarifunas sont issus du métissage entre des esclaves africains évadés et les autochtones.

Jour 11 : Farniente à plage

Tela. Offrez-vous une journée de farniente sur une des magnifiques plages aux alentours de Tela avant le retour.

Jour 12 : La boucle est blouclée

Prendre le bus pour San Pedro Sula où votre vol retour vous attend.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur