Genova express

  • 5 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Hiver
  • Solo
  • Couple
  • Famille
  • Culture / Patrimoine
  • Découverte
  • Farniente
  • Moyen

Gênes est une cité dont le prestige passé a laissé des très belles traces dans divers recoin de la ville. En consacrant un long week-end ou une courte semaine à en visiter les différents quartiers, on s'en fera une vue d'ensemble assez complète, tout en se permettant quelques embardées dans les villages de pêcheurs voisins de Boccadasse et de Pegli.

Galerie photos

<p>Villa del Principe.</p> <p>Boccadasse.</p> <p>Bigo.</p> Cloître San Andrea. Vue de la ville de Gênes.

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Gênes
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Genova express - 5 jours

Jour 1 : Les origines de Gênes

Commencez votre visite par le Porto Antico, coeur de la puissance commerciale et navale de la ville à travers les âges. Après une halte à l'Aquarium, montez par l'ascenseur panoramique en haut du Bigo, d'où vous pourrez profiter d'une vue d'ensemble sur le port réaménagé par Renzo Piano et sur les toits d'ardoise de la ville. Avant de vous aventurer dans le centre historique le plus étendu d'Europe, arrêtez-vous pour contempler le Palazzo San Giorgio aux façades peintes. Après vous être restaurés dans une des nombreuses focaccerie ou friggitorie sous les arcades de Sottoripa, empruntez l'élégante Via San Lorenzo pour arriver face à la cathédrale du même nom. Ce splendide témoignage gothique ligure accueille le musée du Trésor et ses précieux objets sacrés. Au dos de la cathédrale, admirez l'imposante structure néoclassique du Palazzo Ducale. Siège de la république de Gênes pendant six siècles, il s'agit aujourd'hui du principal centre d'exposition de la ville. Après avoir contemplé sur votre droite Porta Soprana, mémoire des remparts construits au XIIIe siècle pour se défendre contre Barberousse, empruntez la pittoresque Salita Pollaiuoli, afin de vous retrouver Piazza delle Erbe. Profitez de la soirée dans ce quartier animé ; c'est ici en effet que les Génois aiment se retrouver à l'heure de l'apéritif et jusqu'à tard dans la nuit, dans les nombreux bars et restaurants.

Jour 2 : Les palais des Rolli

La découverte de Gênes ne serait se faire sans passer par la Via Garibaldi. Tout au long de l'ancienne Strada Nuova défile une série de somptueux palais du XVIesiècle. Ces demeures patriciennes, nommées " Rolli ", étaient à la disposition de la République pour héberger les hauts dignitaires et les diplomates en visite à Gênes. Palazzo Bianco, Palazzo Rosso et Palazzo Tursi sont actuellement le siège du complexe des musées de Strada Nuova, un parcours expositif d'une grande valeur artistique. A la fin de la Via Garibaldi, empruntez la Via Balbi qui mène vers la gare Principe. Au n° 10, le Palazzo Reale mérite une visite. Il est devenu demeure des Savoie en 1822, et vous pourrez y admirez la splendide galerie des Glaces et la Pinacothèque nationale. Retournez vers le port par la Via del Campo. Au long de cette célèbre rue chantée par Fabrizio De André, grouillante de petites boutiques et de brocantes, admirez les façades des maisons caractéristiques de l'architecture populaire génoise. Pour parfaire cette visite culturellement riche, ne manquez pas en parcourant la Via San Luca de suivre les indications menant à la galerie nationale du palais Spinola, l'ancien palais de la famille Spinola accueillant une collection d'oeuvres d'art dont des peintures de Antonello da Messina, de Van Dyck et Rubens.

Jour 3 : Gênes et la mer

Débutez cette journée par un tour complet du port... par la mer. En été, des bateaux vedettes effectuent des visites guidées de la partie ancienne et de la zone industrielle. Une façon originale de découvrir Gênes par la mer et d'observer ainsi la ligne de remparts qui borde le côté nord de la ville. De retour sur la terre ferme, en longeant la mer vers l'ouest, dépassé le galion des pirates, voici le musée de la Mer. Cet étonnant musée, le premier de la Méditerranée, illustre l'histoire maritime du port de Gênes. Impressionnantes les reconstitutions de bateaux grandeur nature et d'un sous-marin que le public peut visiter, dans l'eau ! Poursuivez le parcours jusqu'à San Giovanni di Pré et à la Commenda. Cet étonnant ensemble roman accueillait les chevaliers et les pèlerins au départ vers la Terre sainte. Un peu plus loin vers la gare Principe, empruntez l'ascenseur de Montegalletto pour monter au château D'Albertis à Castelletto. Ce fascinant château, d'où l'on jouit d'un panorama à couper le souffle sur la ville, conserve les collections ethnographiques et archéologiques recueillies par le capitaine D'Albertis.

Jour 4 : Nervi et le Levant

Sortez du périmètre citadin en empruntant le Corso Italia, la promenade en bord de mer des Génois. Réalisée entre les deux guerres, elle est fréquentée à toute heure par des promeneurs et des sportifs à vélo, en patins ou des joggeurs. Une fois au charmant bourg de Boccadasse, arrêtez-vous dans cet ancien bourg de pêcheurs qui n'a rien perdu de son charme d'antan, le temps de déguster une glace ou de prendre un apéritif. En poursuivant le long de la côte, Nervi, le dernier quartier à l'est de la ville, présente un intérêt particulier aussi bien pour son parc et pour sa promenade en bord de mer que pour le pôle de musées qui conservent d'intéressantes collections de peintures et d'objets d'art du XIXe siècle.

Jour 5 : Pegli et le Ponant

Grâce à la nouvelle liaison par mer, le Navebus, depuis le Porto Antico rejoignez le village marin de Pegli en 30 minutes. Ici, prenez le temps de flâner dans l'extraordinaire parc d'inspiration romantique de la Villa Durazzo Pallavicini. Continuez votre découverte au Musée naval de Pegli, où une étonnante collection retrace le lien séculaire entre la mer et la Ligurie. Terminez votre visite du Ponant génois par une promenade romantique à travers les somptueux jardins à l'talienne du parc de la Villa Duchessa di Galliera à Voltri et rentrez à Gênes par un court trajet en train.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur