Road trip sur la RN7

  • 11 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Automne
  • Solo
  • Couple
  • Amis
  • Groupe
  • Culture / Patrimoine
  • Faune et flore
  • Aventure / Sports et loisirs
  • Détente / Bien être
  • Moyen

Un périple d'asphalte et de terre rouge de 950 km entre Tananarive et Tuléar le long de la RN7, la plus longue du pays, lointaine cousine de notre RN20 qui relie Paris à la frontière espagnole. Un voyage plein sud à travers tout ce que la Grande île de Madagascar peut offrir comme paysages : collines, plaines, rizières, massifs et pages pour finir les pieds dans le sable à Ifaty, sur la côte ouest.

Galerie photos

Antananarivo Cathédrale d'Antsirabe Le charme tropical de Sainte-Marie Montagnes de Madere La digue permet de rallier le sud de l'île depuis Ambodifotatra, Sainte-Marie Les étendues de l'Isalo Relief particulier de l'Isalo, Ranohira Coucher de soleil sur la plage d'Ifaty Vendeuse sur la plage d'Ifaty Rizières Antananarivo

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Tana - Antananarivo
  • Sainte-Marie
  • Antsirabe
  • Ambositra
  • Fianarantsoa
  • Ambalavao
  • Ranohira
  • Ifaty- Mangily
  • Morondava
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Road trip sur la RN7 - 11 jours

Jour 1 : Tananarive

Arrivée à Tananarive. Balade sur les pavés de la ville haute depuis la place de l'Indépendance jusqu'au palais de la Reine pour embrasser du regard les collines sacrées environnantes, le fort Voyron, le parc zoologique et botanique de Tsimbazaza, le stade de Mahamasina ou encore les lacs Anosy et Mandroseza. Nuit à Tananarive.

Jour 2 : Antsirabe

Transfert pour Antsirabe à 180 km en direction du sud pour environ trois heures de route sur une route goudronnée. Visite de la ville à pied ou en pousse-pousse pour apprécier l'architecture coloniale de cette ancienne cité thermale aux multiples sources d'eau chaude et gazeuse nichée à plus de 1 400 m d'altitude. Nuit à Antsirabe.

Jour 3 : Ambositra

Le périple se poursuit en direction du sud vers Fianarantsoa, située à 250 kilomètres de là, pour un trajet de quatre heures dans les Hautes terres. La RN7 traverse des rizières en terrasse et fait étape à Ambositra, la capitale malgache de la sculpture sur bois et de la marquèterie. Ses artisans s'inspirent de l'art des Zafimaniry, un peuple des forêts du centre sud-est dont le savoir-faire est reconnu par l'Unesco. Nuit à Fianarantsoa.

Jour 4 : Fianarantsoa

Deuxième ville la plus peuplée de Madagascar, réputée pour ses pieds de vigne et ses plantations de thé, Fianarantsoa mérite bien qu'on y stationne le temps d'une journée. Visite de la vieille ville sur les hauteurs, avec ses maisonnettes aux balcons de bois sculpté, ses ruelles étroites et ses innombrables clochers. Nuit à Fianarantsoa.

Jour 5 : Ambalavao

On quitte les Hautes terres pour le Grand sud dont la porte s'ouvre à Ambalavao, à une petite heure de trajet de Fianarantsoa. Les rizières laissent place à de gros blocs de pierre et les zébus se multiplient au bord de la route. Petit arrêt à Ambalavao pour apprécier les belles varangues des maisons et observer le marché des zébus. Nuit à Ranohira.

Jour 6 : Parc de l'Isalo

Grande randonnée dans le vaste massif de l'Isalo à partir du village de Ranohira. Ce parc national est surnommée "le Colorado malgache" à cause de son relief ruiniforme (du mot "ruine") composé de pics, de canyons, de grottes et de colonnes rocheuses. La grande aridité des lieux est compensée par de nombreuses cascades et piscines naturelle. Seconde nuit à Ranohira.

Jour 7 : Parc de l'Isalo

L'immense massif de l'Isalo mérite bien une seconde journée de randonnée pour y observer les rapaces (milans, busards, faucons...) et les lémuriens (lémur à front roux, lémur catta et le sifaka de Verreaux à la danse étonnante). Après la marche, on prend de la hauteur grâce à un parcours de via ferrata long de 500 mètres sur les crêtes du massif. Dernière nuit à Ranohira.

Jour 8 : Ifaty

Retour sur la RN7. On laisse derrière soi les canyons pour partir en direction de la côte ouest et se blottir dans le lagon du village d'Ifaty, après avoir dépassé la poussiéreuse ville de Tuléar. C'est enfin l'heure du farniente sur la plage en observant par-delà la barrière de corail les pirogues à voile carrée des pêcheurs. Nuit à Ifaty.

Jour 9 : Ifaty

Nouvelle journée les pieds dans le sable dans le lagon. Au menu des festivités de la matinée séance de massage, balade à cheval ou encore snorkeling sur la barrière de corail. L'après-midi, promenade en charrette à zébu dans la forêt de baobabs de la réserve sauvage de Doumergue, pour éviter les sentiers battus du parc national de Reniala. Seconde nuit à Ifaty.

Jour 10 : Tananarive

C'est le moment de revenir au point de départ. Pas par la RN7 mais avec un vol pour Tananarive depuis l'aéroport de Tuléar. Une fois de retour dans la capitale malgache, visite du marché d'Andravoahangy, au nord est du centre-ville, et du marché couvert d'Analakely en ville basse pour faire le plein de souvenirs. Dernière nuit à Tananarive.

Jour 11 : Tananarive

Vol de retour en profitant éventuellement du marché artisanal de la Digue sur la route de l'aéroport.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur