Une semaine pour découvrir Vienne

  • 7 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Couple
  • Famille
  • Amis
  • Culture / Patrimoine
  • Faune et flore
  • Aventure / Sports et loisirs
  • Détente / Bien être
  • Moyen

La capitale autrichienne peut très bien se visiter en un week-end mais le mieux reste tout de même de le faire en une semaine. Au vu des innombrables monuments et musées qui garnissent la ville, considérez cinq bonnes journées pour tout voir et prendre le temps de flâner dans les parcs et les rues viennoises. Et pourquoi pas finir par une escapade dans les alentours en Basse-Autriche ?

Galerie photos

Der Wiener Deewan. Blühendes Konfekt. Café-Restaurant Kahlenberg. Café-Restaurant Kahlenberg. Augarten Porzellan, le château Augarten où se situent la manufacture et le magasin. Blühendes Konfekt.

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Vienne
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Une semaine pour découvrir Vienne - 7 jours

Jour 1 : Vienne l'artistique

La première demi-journée vous permet de découvrir la vitrine architecturale de la capitale : le Ring. Les bâtiments qui s'enfilent le long du boulevard circulaire, parmi lesquels l'Opéra national, le palais de la Hofburg, les grands musées (Beaux-Arts et Histoire naturelle), le Parlement, la Grande Université, l'hôtel de ville, l'église votive, reflètent les époques baroque et historiciste. Puis, entrez dans le centre-ville, l'Innere Stadt (1er arrondissement) pour déambuler dans les rues les plus anciennes de la capitale. En son coeur, s'élève à plus de 300 m dans le ciel la cathédrale Saint-Étienne (Stefansdom), merveille de l'âge gothique. S'il n'est pas trop tard, visitez l'Albertina, le grand musée du centre qui concentre une collection d'art unique (impressionnistes, expressionnistes, dessins et gravures de la Renaissance...) récoltée par le prince Albert de Saxe-Teschen et son épouse Marie-Christine, fille de Marie-Thérèse. Le bâtiment vaut à lui seul le coup d'oeil.

Déjeuner dans un Beisl : restaurant populaire typique où le menu du jour, bon marché, se doit d'être accompagné par une bière ou un vin local.

Après avoir déjeuné, direction le Museumsquartier dans le 7e arrondissement. Ouvert en 2001, c'est l'un des plus grands complexes de musées au monde ! Au choix, visite du musée Léopold où l'art autrichien est particulièrement à l'honneur (vous y trouverez notamment des oeuvres signées Gustav Klimt et Egon Schiele), ou bien du Mumok, musée d'Art contemporain à l'architecture étonnante (basalte gris) qui retrace par sa collection différents courants de l'art moderne et contemporain international : Pop Art, Arte Povera, actionnisme viennois, etc.

Après la visite, on flânera dans ce complexe unique organisé autour de la vaste cour des anciennes écuries impériales, et pourquoi ne pas s'offrir un verre sur le toit du Mumok, pour voir Vienne d'en haut ?

On peut ensuite se promener dans les jolies rues du 7e arrondissement, dans le petit quartier Biedermeyer du Spittelberg.

Dîner dans un restaurant du centre-ville pour goûter par exemple au Tafelspitz accompagné de vin autrichien.
Jour 2 : Les incontournables

Le matin, petit déjeuner dans un café viennois du centre-ville : au menu, café et pâtisseries délicieuses. Elles sont ici appelées Mehlspeisen. Puis visite de Vienne côté Sécession (Art nouveau) : sur le superbe marché du Naschmarkt, avec vue sur la maison aux majoliques d'Otto Wagner. Remonter la Friedrichstrasse pour voir le Pavillon Sécession, qui contient la fameuse Frise de Beethoven de Klimt. Puis continuer jusqu'à la Karlsplatz pour voir les pavillons de métro d'Otto Wagner. Visiter ensuite l'église Saint-Charles, un chef-d'oeuvre baroque. Déjeuner dans un restaurant du 4e ou du 1er, type café ou brasserie. L'après-midi, départ pour Schönbrunn, palais d'été de la dynastie Habsbourg, sorte de Versailles autrichien : grand château aux salles d'apparat vertigineuses (meubles, marqueteries, fresques, appartements impériaux). C'est ici que Sissi, François Joseph et leurs enfants passaient les beaux jours. Le domaine comprend aussi des jardins de toute splendeur dans lesquels on se baladera pour le reste de l'après-midi, si le temps est clément. Sinon, la visite continue à Schönbrunn avec le zoo, les serres royales, ou la serre aux papillons ! Dernier dîner soit à l'Orangerie du château, tout en musique, soit en ville au-dessus des toits de la capitale au restaurant Do & Co, juste en face de la cathédrale... On peut aussi se précipiter dans les villages périphériques de Grinzing ou Nussdorf pour dîner dans un Heuriger, taverne à vin transformée en restaurant à la bonne franquette. Vienne by night avant de grimper dans l'avion : 7e arrondissement (Burggasse) ou dans le 1er, triangle des Bermudes. On peut aussi passer une soirée à l'Opéra...

Jour 3 : Détente au Prater

Cap sur le Belvédère, musée logé dans le splendide palais construit pour le prince Eugène de Savoie qui abrite d'importantes oeuvres de Gustav Klimt. Vue sur la ville. Après un peu de détente dans les jardins du Belvédère. Après-midi au Prater : le plus grand parc de Vienne situé au nord-est de la capitale était jadis la réserve de chasse de l'empereur. Il abrite la célébrissime Grande Roue, de laquelle l'on s'offre en plus des sensations une belle vue sur la cité danubienne. Si l'on a réservé à l'avance une place (et bien à l'avance !), soirée à l'Opéra. Sinon, on peut toujours tenter d'arriver une heure avant la représentation, en espérant trouver une place assise ou debout à bas prix ! Si l'on parle allemand, le Burgtheater est l'une des meilleures scènes germanophones...

Jour 4 : Sur les traces des Habsbourg

Visite du palais Hofburg. Immense résidence d'hiver des Habsbourg datant de l'époque baroque. On y entre par la Michaeler Platz au centre-ville pour en sortir sur le Ring. Outre les appartements royaux et le musée Sissi consacré à l'impératrice Elizabeth qui vient les compléter, la sublime Bibliothèque nationale et la salle des Trésors impériaux offrent des visites de grand intérêt. Snack dans un Würstelstand du centre-ville (stand à saucisses, typique) arrosé de bière. Après-midi libre dans le centre-ville : balade en calèche, achats de souvenirs sur le Graben, la rue la plus chic de la ville, découverte plus détaillée des parcs ou des ruelles, notamment autour de la Judenplatz. Ne pas se priver de café (au Café Central par exemple).

Jour 5 : Art et shopping

Le matin, visite du musée Liechtenstein dans le 9e arrondissement. Cette collection d'art privée est une des plus grandes au monde et contient des oeuvres de plus de quatre siècles de peinture, et bon nombre de chefs-d'oeuvre (Cranach, Rubens, Van Dyck...). L'architecture du palais est elle-même grandiose, avec de somptueuses salles baroques. Déjeuner au restaurant du palais. Détour jusqu'à la station de métro de Spittelau pour voir de près l'incinérateur extravagant décoré par Hundertwasser. Retour en métro aérien et descente sur le Gürtel (Josefstädter Straße). On peut déjeuner sur le pouce dans un Würstelstand de la Ceinture (Gürtal), ou dans un petit Beisl du 8e arrondissement, Josefstadt. Puis flânerie dans ce charmant quartier, avec ses superbes façades Belle Époque, ses squares et ruelles agréables.

Après-midi shopping sur la Mariahilferstraße dans le 7e arrondissement. A proximité, on peut visiter la maison de Haydn. Sortie dans le quartier branché de la capitale (7e et 8e) où se trouve la majorité des bars, ou un peu plus loin, sur le Gürtel, où se déplace la scène nocturne (station Thaliastraße).

Jour 6 : Freud et le quartier juif

Le matin, visite du musée du père de la psychanalyse : Sigmund Freud. Il s'agit en fait du cabinet et de l'appartement privé dans lequel a officié et vécu Freud avec sa famille jusqu'en 1938, avant de s'exiler à Londres. La visite se poursuit avec le quartier juif, en regagnant le centre pour la visite des Musées juifs et de la synagogue de Vienne. Le premier sur la Dorotheergasse présente des expositions temporaires fort intéressantes, ainsi que des collections d'objets rituels antiques. Sur la Judenplatz, se trouve le deuxième Musée juif construit sur les ruines de la première synagogue de la ville (construite au XIIIe siècle), érigé en mémoire des juifs disparus dans l'horreur de la guerre. Le " Triangle de Bermudes " se constitue de l'ensemble des rues qui composaient le tout premier quartier juif de la capitale. Aujourd'hui, ces petites rues pavées grouillent de bars, restaurants et clubs où se retrouve la jeunesse de la capitale. En descendant sur le Josef Kai, l'animation est à son comble, on y passera une bonne soirée après un dîner dans le quartier.

Jour 7 : Dernière journée viennoise

Le matin, découverte du travail de l'artiste autrichien Hundertwasser, mi-écolo, mi-provocateur, disparu en 2000, qui a laissé dans le patrimoine viennois des bâtiments très représentatifs de sa griffe : des logements sociaux (Hundertwasserhaus, 3e), un musée conçu par lui et pour lui (KunstHaus) et une usine d'incinération des déchets de la ville (Spittelau, 9e). Rendez-vous sur l'île du Danube (Donau Insel) l'après-midi : activités sportives (vélo, voile, roller...), détente, dîner et fête sur le complexe Copa Cagrana qui rassemble un grand nombre de bars et discothèques, les pieds presque dans l'eau ! On peut aussi, plus authentique, prendre la direction des villages viticoles et déguster le délicieux Riesling (vin blanc) des Heuriger de Grinzing.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur