La route du Roi

  • 7 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Solo
  • Famille
  • Amis
  • Groupe
  • Culture / Patrimoine
  • Faune et flore
  • Élevé

La route du Roi longe la côte sud de la Finlande. Cette voie, qui était empruntée par les rois et les marchands circulant entre Bergen en Norvège et Saint-Pétersbourg en Russie, date du Moyen Âge. De nombreux sites historiques se succèdent le long du parcours. Suivez les traces du roi, entrez dans les églises et les manoirs, promenez-vous dans les ruelles des vieilles villes, et émerveillez-vous devant la beauté de l'archipel. Suivre la route du Roi, c'est avoir l'assurance de s'immerger au coeur de la tumultueuse histoire d'un pays situé depuis toujours à la croisée des chemins entre l'est et l'ouest.

Galerie photos

Vue aérienne de la ville d'Helsinki. Cathédrale Tuomiokirkko. Les jolies maisons en bois colorées sur la rive de Porvoo. Ruelle de Porvoo. Église Mikael de Turku. Coucher de soleil sur la ville de Turku.

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Helsinki
  • Porvoo
  • Loviisa
  • Kotka
  • Tammisaari - Ekenäs
  • Turku
  • Naantali
  • Kuopio
  • Joensuu
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : La route du Roi - 7 jours

Jour 1 : Cité maritime de Kotka

Kotka (à deux heures et quart en bus à partir d'Helsinki) est situé sur le golfe de Finlande, au sud-est d'Helsinki. Le centre de cette ville, fondée en 1878, compte des monuments intéressants, comme l'hôtel de ville sur la place du marché, l'imposante église orthodoxe Saint-Nicolas et le Sunila Pulp Mill construit par le grand architecte finlandais Alvar Aalto. Les parcs Isopuisto et Sibelius, poumons au coeur de la ville, associés aux jardins de Sapokka, avec leurs petits ponts de bois, leurs cascades, leurs chutes d'eau et leurs fontaines feront le bonheur des âmes romantiques. Autre curiosité, le brise-glace Tarmo converti en musée. Grande cité maritime - c'est le plus grand port d'exportation finlandais -, Kotka peut également s'enorgueillir de son vaste archipel. Embarquez donc pour une croisière sur les îles-forteresses de Kukouri et d'Elisabeth, haut lieu de la guerre de Crimée. À ne pas manquer non plus le village de pêcheurs de Kaunissaari (" belle île " en Finnois). Beau panorama sur la ville et l'archipel depuis le mont Patorni ou du haut de la tour d'observation de Haukkavuori. Terminez la journée par la visite du pavillon de pêche impérial du tsar Alexandre III, sur les berges de la rivière Langinkoski. Un lieu incontournable.

Jour 2 : Charmante ville de Loviisa

À une demi-heure de Kotka, attardez-vous à Ruotsinpyhtää. À mi-chemin sur la route de Loviisa. Ruotsinpyhtää est un village de vieilles forges (1695) situé sur la rivière Kymijoki. Loviisa, fondée en 1745, tire, quant à elle, son appellation du nom de l'une des reines du Royaume de Suède. Petite ville pleine de charme sur le golfe de Finlande, elle abrite notamment trois forteresses destinées à l'époque à contenir et à repousser les incursions russes. Des navettes vous déposent ainsi sur l'île-forteresse Svartholma, construite sur le même modèle que la forteresse de Suomenlinna à Helsinki. Les forts de Rosen et d'Ungern, à proximité du centre-ville, sont facilement accessibles à pied. Dîner éventuel au Degerby, installé dans un beau bâtiment XVIIe de Loviisa.

Jour 3 : Porvoo, ville pittoresque

La deuxième ville la plus ancienne de Finlande, à cinquante kilomètres à l'est d'Helsinki, fut fondée dans la première moitié du XIVe siècle. Les belles maisons de la vieille ville dominant la rivière, les étroites ruelles pavées et la cathédrale méritent bien les nombreux hommages des poètes et des artistes qui s'y sont attardés. Le poète national Johan Ludvig Runeberg, le sculpteur Ville Vallgren et le peintre romantique Edelfelt ont tous résidé à Porvoo qui ne les a pas oubliés en leur consacrant deux musées : la maison de Runeberg et le musée historique Edelfelt-Vallgren. La créatrice des Moomins, Tove Jansson, habitait également une île de l'archipel voisin. Autre curiosité : le musée de la Poupée et du Jouet.

Jour 4 : Helsinki, découverte de la capitale finlandaise

Croisière de Porvoo à Helsinki à bord du M/S J.L. Runeberg (deux heures et demie). Un bon moyen d'arriver dans la capitale en traversant le bel archipel d'Helsinki. Fondée en 1550, Helsinki ne devient capitale qu'en 1812 au détriment de Turku. Marquée par une coexistence insolite de styles et de cultures, la capitale mêle en effet allègrement les genres. La place du Sénat, dessinée par l'architecte prussien Engel, est de style Empire, quand la cathédrale luthérienne de facture néoclassique impose sa densité et ses volumes non loin de la cathédrale orthodoxe Uspenski (1868) d'inspiration russe. Temppeliaukion Kirkko, surprenante et superbe église bâtie sous la roche, bénéficie de son côté d'une acoustique exceptionnelle et d'un intérieur absolument unique. Sur le plan culturel, le musée d'Art contemporain Kiasma, à l'architecture résolument moderne, se dresse non loin de l'Ateneum, très classique, qui regroupe les plus grands chefs-d'oeuvre de l'art finlandais (Gallèn-Kallela, Edelfelt...). À proximité du Kiasma, voyez le palais Finlandia élaboré par Alvar Aalto en 1971. L'enceinte a notamment accueilli la signature des accords d'Helsinki en 1975. Ses marbres italiens résistent en revanche assez mal aux températures hivernales : ils se déchaussent... Aux beaux jours, visite incontournable de l'île-forteresse de Suomenlinna, inscrite au patrimoine mondial de l'humanité. Des bateaux-bus font la navette entre le port (place du marché) et ce superbe site. La forteresse édifiée en 1748 constitue certainement le monument d'Helsinki le plus représentatif de la période suédoise.

Jour 5 : Ekenäs, entre terre et mer

Dans l'une des villes les plus méridionales du pays, mer et terre se rencontrent sur fond d'archipel. Une balade dans les hauts lieux d'Ekenäs s'impose : l'église Snappertuna, les ruines du château Räseborg et la vieille ville. Partez ensuite à la découverte du parc de Teijo.

Jour 6 : Escale à Turku

Fondée au XIIIe siècle autour d'un grand port, Turku a toujours constitué un carrefour important entre l'est et l'ouest. Voir son superbe archipel, son château sur la rivière Aura, sa cathédrale médiévale et son ancienne université qui, jadis, était le centre intellectuel du pays avant le transfert de la capitale à Helsinki en 1812. Prenez le temps de déjeuner sur l'un des nombreux bateaux-restaurants ou de boire un verre dans une vieille banque ou encore une pharmacie désaffectée... La journée se termine par une balade passionnante au musée de plein air de Luostarinmäki.

Jour 7 : Ville de bord de mer de Naantali

À 15 km au nord-ouest de Turku s'étend la petite station balnéaire de Naantali. La journée peut débuter par la visite de Kultaranta, la résidence d'été de la présidente de la République. La roseraie compte plus de mille variétés... Dans un autre registre, le couvent des Brigittines conserve des reliques intéressantes. On traversera la vieille ville et sa marina pour retomber en enfance sur l'île des Moomins avec tous les personnages de Tove Jansson. Pour achever ce périple sur la Route du Roi, pourquoi ne pas profiter d'un massage dans l'un des plus beaux hôtels Spa des pays nordiques. (Retour en bus à Helsinki, via Turku, durée deux heures quarante).

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur