La Bosnie-Herzégovine sous toutes ses formes

  • 4 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Tout public
  • Culture / Patrimoine
  • Faune et flore
  • Découverte
  • Aventure / Sports et loisirs
  • Farniente
  • Détente / Bien être
  • Faible

Que vous soyez passionné d'histoire, mordu de sport ou attiré par les paysages naturels, la Bosnie-Herzégovine saura vous satisfaire. Dotée d'une petite entrée sur la mer, vous aurez même la chance de pouvoir vous baigner dans l'Adriatique.

Galerie photos

Nouvelle cathédrale orthodoxe du Christ-Sauveur, à Banja Luka. Fort de Sokolac. Vue sur Sarajevo depuis le fort. Monts Igman et Bjelašnica.

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Sarajevo
  • Bjelašnica
  • Konjic
  • Mostar
  • Meðugorje
  • Stolac
  • Foča
  • Banja Luka
  • Jajce
  • Tuzla
  • Bihać
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : La Bosnie-Herzégovine sous toutes ses formes - 4 jours

Jour 1 : Sur les traces de l'histoire et des religions

La Bosnie constitue, depuis plus de 1 000 ans, la frontière entre l'Orient et l'Occident. C'est ici que la chrétienté romaine a fait scission et où l'influence de l'Empire romain d'Occident s'est confrontée à l'Empire romain d'Orient puis, plus tard, à l'Islam des Ottomans. C'est toute l'incroyable histoire de la Bosnie, sa richesse, son malheur aussi et sa culture.

Lieux de culte. Plongez dans l'orthodoxie à Banja Luka, par exemple. Partez à la découverte de l'Islam en Bosnie centrale et Sarajevo et suivez l'univers catholique en Herzégovine avec, par exemple le pèlerinage de Medugorje. Quels que soient l'endroit et la religion dominante, vous sentirez combien son influence est bien plus élevée qu'en France. Mais au-delà du culte et des églises, temples, mosquées, madrasa et même des synagogues, la culture est diverse.

Sarajevo aux mille visages. Les grandes invasions et annexions ont façonné durablement la capitale. La vieille ville est restée ottomane et les Autrichiens, qui ont bâti à leur manière un peu plus loin. Cherchez les vieilles maisons bosniaques avec leur étage en avancée sur la rue. Enfin, vous n'échapperez pas à l'influence communiste de Tito et ses immeubles d'habitation ou ses centres commerciaux minimalistes.

Le christianisme médiéval. Un autre parcours passionnant, pour les découvreurs de passé : les tombes médiévales attribuées au mouvement hérétique chrétien des bogomiles. Ceux-ci ont laissé peu d'écrits mais des milliers de monuments funéraires répartis sur des centaines de sites. Ce sont de très grandes stèles toujours dotées de bas-reliefs magnifiques. Passez à Stolac, sur un des plus grands sites bogomiles de Bosnie.

Jour 2 : Le rafting, sport roi des eaux vives

Étonnant, sans doute, de penser à un itinéraire rafting, sport récent s'il en est, mais en réalité tout à fait naturel ici. La Bosnie est un pays d'eau et de montagnes. Les 2 réunis font des rivières belles et flamboyantes, idéales pour l'eau vive. Si vous venez en voiture, commencez par Bihac, au Nord, à deux heures de Zagreb. Là, sur la Una, vous aurez droit à des circuits d'une journée pour tous niveaux sur deux sites d'une grande beauté. Si vous venez en transport, vous serez déjà, sans doute, à Sarajevo. Les circuits rafting sont situés au-dessus de Konjic, autour du lac de Boracko, dans un cirque naturel. Un peu plus bas, près de Foca, c'est la rivière Tara, frontalière du Monténégro. La plus sauvage, près des plus hauts massifs de Bosnie, la Tara peut se descendre en 2 jours avec hébergement en camp. Vous êtes transportés sur place depuis Sarajevo ou Foca.

Jour 3 : Skier dans les traces des champions olympiques

En hiver, trois stations de ski principales vous accueillent. À Sarajevo, les deux stations des Jeux olympiques d'hiver de 1984, à seulement 30 min du centre-ville, fonctionnent à nouveau normalement depuis la guerre. Rendez-vous à Babin Do, la station du mont Igman, dans des paysages superbes du massif de Bjelasnica, vous pratiquerez un ski familial tranquille. Pas beaucoup de remontées, mais des tarifs qui n'ont rien à voir non plus avec ceux des stations françaises. L'autre station, Jahorina, en Republika Srpska, tout aussi proche, a été récemment remise à neuf. C'est désormais la plus moderne des Balkans. En Bosnie centrale, la station du mont Vlasic, au-dessus de Vratnik, est petite, mais charmante.

Jour 4 : Écotourisme

En été, le choix est vaste : partout dans le pays, de grandes balades sur les hauts plateaux ou bien dans les grands massifs sont possibles. Tentez la randonnée dans les montagnes de Bjelasnica toutes proches de Sarajevo, seuls ou accompagnés par l'association de montagne de Bjelasnica. Là, tout est possible ; la randonnée en altitude à la recherche de nécropoles médiévales ou bien à la découverte d'un des plus vieux villages de Bosnie, sans route, le village de Lukomir. Ces randonnées sont aussi possibles en VTT. Les canyons de la Neretva entre Sarajevo et Mostar ou bien le canyon de la Vrbas entre Jajce et Banja Luka sont, parmi d'autres, des promenades grandioses. Les lacs innombrables, souvent en altitude, peuvent, à eux seuls, vous donner le prétexte à un grand tour du pays. Citons deux lacs aux antipodes l'un de l'autre : le lac de Modrac, près de Tuzla, très grand lac artificiel, lieu de détente par excellence et le lac de Boracko, dans la haute Neretva. Vous y accédez au départ de Konjic, entre Sarajevo et Mostar. Dans un cirque naturel, ce petit lac vous plonge dans un univers mystérieux et tellement sauvage que l'Europe vous semblera lointaine.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur