Grand tour de Géorgie

  • 21 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Solo
  • Couple
  • Amis
  • Groupe
  • Culture / Patrimoine
  • Faune et flore
  • Aventure / Sports et loisirs
  • Élevé

Ce séjour inclut, une visite de la capitale géorgienne, l'exploration de l'axe du haut plateau de Kartlie à la plaine d'Iméréthie, le sud-ouest géorgien, une incursion dans les hautes montagnes du Grand Caucase.

 

Le plus important pour l'organisation d'un tel séjour est de penser région par région, le sens pratique amenant à se baser à chaque étape dans un centre régional permettant d'explorer de manière efficace un certain nombre de sites. Le parcours proposé fait que l'on peut fonctionner avec ces options comme avec des modules, qu'on peut prendre comme un tout ou séparément les uns des autres.

Galerie photos

Bains de soufre, ou Bain n°5, dans le quartier d'Abanotubani, une des grandes attractions de Tbilissi ! La cathédrale Sioni est particulièrement touchante et emplie d'une vibrante spiritualité. Panorama de Tbilissi depuis l'église de Sameba. Edifiée au XI<sup>e</sup> siècle, la cathédrale de Mtskheta demeure un des coeurs spirituels du pays et l'un des plus importants monuments de l'architecture chrétienne géorgienne. Steppe de Garedja. Forteresse de Gori. L'homme au chapeau, sur les rives de la Rioni, à Koutaïssi. Marché de poissons à Gisenyi. Vue sur la ville de Batoumi, qui borde la Mer Noire. Plage du Cap Vert Lac Saramo. Route de Paravani. Gare de Bordjomi. La rivière Mtkvari, à Tbilissi. Danse à l'ombre des volcans. <p>Eglise de Guerguéti.</p>

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • TBILISSI
  • TELAVI
  • ALAVERDI
  • IKALTO
  • GOURDJAANI
  • SIGHNAGHI
  • MTSKHETA
  • SAMTAVISSI
  • GORI
  • OUPLISTSIKHE
  • SOURAMI
  • BOLNISSI
  • DMANISSI
  • BORDJOMI
  • BAKOURIANI
  • AKHALTSIKHE
  • VARDZIA
  • KOUTAÏSSI
  • GUELATI
  • BATOUMI
  • ANANOURI
  • STÉPANTSMINDA KHAZBÉGUI
  • AMBROLAOURI
  • ONI
  • OUCHGOULI
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonté dans l’éditeur

Détail du séjour : Grand tour de Géorgie - 21 jours

Jour 1 : Premier pas à Tbilissi

Flânez avec les Tbilissiens sur l'artère vivante de la ville, l'avenue Roustavéli. Explorez les quartiers adjacents et faites un détour au mont Mtatsminda et son panthéon géorgien. Goûtez aux traditions culinaires géorgiennes, allez déguster des khinkalis et boire du vin dans quelque doukani (taverne traditionnelle).

Jour 2 : Tbilissi, ville étonnante

Visitez la très orientale vieille ville, où le temps semble s'être arrêté ; c'est un véritable dédale de ruelles où architectures autochtone, russe et persane se mêlent curieusement. Visitez ses églises, géorgiennes et arméniennes, sa mosquée, sa synagogue, sa forteresse et son jardin botanique, ses balcons ornés. Ne manquez pas les magnifiques bains de sulfure qui ont émerveillé Pouchkine et Alexandre Dumas, où des masseurs azéris s'occuperont bien de vous.

Jour 3 : Entre vestiges soviétiques et accents orientales

Franchissez le pont et allez visiter la rive gauche de la Koura ; découvrez le quartier populaire d'architecture impériale de l'avenue Aghmachenebeli, avec ses belles façades XIXe ; puis le bazar de la gare, Bazroba, véritable ville dans la ville, où la vie à l'orientale a resurgi à la fin de l'ère soviétique. Retraversez le fleuve pour vous promener dans les quartiers de prestige soviétiques, Véra et Vaké, les plus prisés des Tbilissiens. Adossé à la colline, Vaké laisse place à la forêt, où se trouve le musée ethnographique dans lequel sont reconstitués les habitats traditionnels des différentes régions de Géorgie. Montez jusqu'au lac des Tortues, lieu de détente des habitants, qui donne un avant-goût des montagnes.

Jour 4 : Mtskhéta, ancienne capitale géorgienne

Quittez la métropole pour prendre un avant-goût des paysages géorgiens, à Mtskhéta : petite ville à 15 km de Tbilissi, ancienne capitale géorgienne, c'est le véritable centre spirituel du pays. Dans un spectaculaire rétrécissement de vallée, le monastère de la croix (Djvari), à l'extrémité de la chaîne du Grand Caucase, surplombe la ville. C'est d'ici que sainte Nino aurait converti la famille royale au christianisme et planté la première croix en Géorgie : une croix de vigne. En bas, la cathédrale de Svétitskhovéli est le joyau de l'architecture géorgienne, avec ses bas-reliefs, ses fresques et ses icônes. C'est ici le coeur religieux du pays. Si vous avez le temps, vous irez jusqu'au monastère de Chiomrvimé. A Mtskhéta, n'oubliez pas de manger du lobio, soupe épicée aux haricots rouges, qui serait la meilleure du pays.

Jour 5 : Excursion au bout du monde

Faites un pas de plus dans l'aventure troglodytique : allez vous perdre dans les monastères du semi-désert de David Garedja. Paysage centre asiatique à la frontière de l'Azerbaïdjan, fresques médiévales en grotte au milieu de la steppe, complexes architecturaux étonnants, bergers à cheval : vous aurez l'impression d'être au bout du monde. Et vous serez au point le plus oriental du monde chrétien. Pour y aller, vous passerez par la ville soviétique Roustavi, surgie au milieu de nulle part, et son impressionnante avenue centrale stalinienne.

Jour 6 : Sur les traces du passé

Excursion à Bolnissi, avec sa superbe église qui contient la plus ancienne inscription de Géorgie, puis à Dmanissi, un magnifique complexe avec église et ruines de ville médiévale, où furent trouvés les restes du plus ancien Européen (1,8 million d'années).

Jour 7 : Sur les pas de Staline

Sur la route de Gori, arrêtez-vous à Igoéti, à la belle église de Samtavissi. A Gori, visitez la forteresse, l'ancienne église catholique et le musée de Staline. Visitez aussi l'église de la Croix-de-Saint-Georges, perchée sur un piton rocheux qui domine la ville. Puis rendez-vous à la ville troglodytique d'Ouplistsikhé, avant de vous enfoncer dans la chaîne Trialeti du Petit Caucase, dans une étroite vallée colorée, jusqu'à la petite église d'Atenis Sioni, réplique de l'église Djvari de Mtskhéta, dans un cirque naturel magnifique.

Jour 8 : Cap sur la Géorgie occidentale

Prenez la direction de la Géorgie occidentale, sur un itinéraire historique. En Kartlie, visitez sur la route les superbes églises de la vallée de la Koura, Ruissi et Ourbnissi. A Sourami, au pied de la chaîne du Likhi qui sépare la Géorgie orientale et occidentale, visitez la célèbre forteresse et l'église. Dans la vallée qui descend sur la plaine, visitez le couvent d'Oubissi. Vous arrivez en Imérétie, l'ancienne Colchide, foyer de civilisation, coeur de la Géorgie occidentale. Région verte et riante, elle contraste avec les rudes plateaux arides de Kartlie. Logez dans les verdoyants quartiers des collines du vieux Koutaïssi, deuxième ville du pays, qui, malgré le piètre état de ses quartiers industriels, ne manque pas de charme avec son vieux centre ponctué de reliques de l'histoire, ses collines verdoyantes, et son habitat agréable avec ses maisons basses et leurs jardins subtropicaux.

Jour 9 : Environnement spirituel

Depuis Koutaïssi, rendez-vous au pittoresque monastère de Motsameta, perché sur les méandres d'une rivière, puis au complexe monastique de Gelati, capitale culturelle du règne de David le Bâtisseur, ancienne académie où le roi est enterré. L'endroit est d'une paix incomparable. De retour à Koutaïssi, promenez-vous dans les rues au bord du Rioni et visitez les ruines romantiques de la cathédrale Bagrati, l'un des trois piliers ecclésiastiques de Géorgie (avec Svétitskhovéli et Alaverdi), en partie détruite lors des invasions turques.

Jour 10 : Splendide route de montagne

Excursion dans la chaîne de montagnes de Ratcha, dans le Grand Caucase. Connue pour ses vins, ses paysages doux et romantiques et son eau minérale, la région abrite la magnifique église de Nikortsminda, contenant des fresques du XIe siècle. Arrêtez-vous en route sur le splendide lac de Chaori. Continuez la superbe route dans les montagnes jusqu'à Oni, qui contient une curieuse synagogue, puis poursuivez jusqu'à l'ancienne station d'altitude de Chovi, qui, perdue dans la verdure, offre de superbes vues sur les sommets. On pourra y passer la nuit - ou à Oni.

Jour 11 : Cap sur Koutaïssa

Redescendez sur Koutaïssi par la sinueuse vallée du Rioni. Restez à Koutaïssi ou poursuivez directement vers Batoumi, à travers la jolie région de Gourie.

Jour 12 : Découverte de la Côte d'Azur géorgienne

De Koutaïssi, rejoignez l'Adjarie, république autonome aux fortes particularités (forte présence musulmane, culture imprégnée d'influences turques, long isolement politique). Aujourd'hui c'est la Côte d'Azur géorgienne, avec ses plages, ses palmiers, et un air de république bananière. Visitez Batoumi, troisième ville du pays mais véritable seconde capitale, seule ville prête à contrebalancer Tbilissi en Géorgie. Sa mosquée, son port, son architecture russe, ses collines d'orangers, de palmiers, de théiers et d'arbres géants lui confèrent un aspect surréaliste. C'est une ville vivante et agréable, à apprécier pleinement, surtout en été. C'est la ville de la région qui a à la fois le plus de soleil et le plus de précipitations durant l'année.

Jour 13 : Sur les bords de la mer Noir

Faites une excursion à Sarpi, ville frontière avec la Turquie, dans une crique, entre mer Noire et collines luxuriantes. Sa plage est peut-être la plus belle de Géorgie, et on peut y apercevoir la première mosquée turque. Sur la route, visitez la forteresse romaine de Gonio. De retour à Batoumi, visitez la flore incroyable du jardin botanique du cap Vert, à trois kilomètres au nord de la ville. A Batoumi, mangez un khatchapouri adjare, un beignet au fromage et à l'oeuf en forme de palme. Et goûtez au café et au baklaoua (gâteau oriental) locaux, qui sont fameux.

Jour 14 : Paysages montagneux

Pour rejoindre la Samtskhé-Djavakhétie depuis Batoumi, la route la plus courte traverse la Haute-Adjarie et le col de Goderdzi. Cette route de montagne est magnifique et évolue rapidement d'une végétation subtropicale à un paysage de hauts plateaux arides ; mais elle est en mauvais état. Si vous pensez ne pas être équipé, ou si le temps n'est pas radieux, faites un plus long voyage en repassant par Koutaïssi, puis par Sourami. Akhaltsikhé, ancien Pachalik ottoman, est entourée de superbes montagnes arides. Sa vieille ville, Rabati, est riche d'histoire métissée. Eglises orthodoxes, arméniennes, catholiques, mosquées, synagogues et son état délabré laissent pourtant imaginer un passé somptueux. Au croisement des cultures, à forte population arménienne, elle vaut le détour. La famille de Charles Aznavour en est originaire. Visitez, aux alentours, le magnifique monastère de Sapara.

Jour 15 : Visite du spendide patrimoine de la région

Depuis Akhaltsikhé, allez visiter dans une haute vallée, aux sources de la Koura, l'ancienne ville troglodytique de la reine Thamar, Vardzia, perle du XIIe siècle. Beaucoup plus grande qu'Ouplistsikhé (elle avait 50 000 habitants au XIIe siècle), elle contient une cathédrale peinte dans la roche. En redescendant, arrêtez-vous à la forteresse de Khervtissi, perchée sur la rivière. Redescendez dans la vallée pour monter au monastère de Sapara, qui domine le paysage aride de la région avec ses magnifiques églises.

Jour 16 : Parc thermal de Bordjomi

Descendez d'Akhaltsikhé sur Bordjomi ; le paysage devient plus vert, les collines steppiques cèdent la place à la forêt noire. Bordjomi était une des villes thermales les plus prestigieuses de l'empire russe et produit la célèbre eau minérale géorgienne. Son parc thermal est à visiter. Depuis Bordjomi, allez randonner dans les vertes forêts du parc naturel ou montez jusqu'à la station alpine de Bakouriani pour admirer le paysage d'en haut. Le soir, rentrez sur Tbilissi.

Jour 17 : Tbilissi en profondeur

Vous pouvez vous reposer en explorant plus avant la vie urbaine de la capitale. Aventurez-vous dans le dédale de ruelles des quartiers de Sololaki et Mtatsminda ; allez au marché aux puces du Pont Sec, ou bien à la découverte du quartier moderne de Sabourtalo, ses universités, ses instituts. Une soirée au théâtre, à l'opéra ou, si l'occasion se présente, à un spectacle de danse folklorique, est fortement conseillée.

Jour 18 : La Kakhétie

Depuis Tbilissi, gagnez la Kakhétie à l'est, piémont du Grand Caucase et détentrice de bien des traditions dont la Géorgie est fière (vin, chants). Sur la route, églises et forteresses sont à voir. Allez visiter la charmante petite ville de Sighnaghi. Prenez la route de Telavi et, sur la route, visitez la curieuse église à deux clochers, unique dans la région, de Kvélatsminda à Gourdjaani. A Telavi, qui comporte de charmantes petites ruelles face au Grand Caucase, visitez le palais du dernier roi de Géorgie, Irakli II.

Jour 19 : Sur la route des monastères

Depuis Telavi, visitez les monastères de Chouamta. Puis allez visiter l'immense cathédrale d'Alaverdi, aux confins de la Kakhétie, des montagnes de Touchétie, où les bergers grimpent en été. Sur la route, l'Académie religieuse d'Ikalto. N'oubliez pas non plus de plonger au coeur du vin kakhétien et de visiter une des nombreuses caves... Il y a d'autres églises et monastères à visiter dans un petit périmètre, Grémi ou Nékréssi. Rentrez à Tbilissi le soir.

Jour 20 : Traversée du Grand Caucase

Prenez la Route militaire de Géorgie ; arrêtez-vous au complexe ecclésiastique fortifié d'Ananouri ; franchissez le col de la Croix jusqu'à Stepantsminda (Khazbégui) sur le Térek. Randonnez au pied du mont Kazbek jusqu'à la chapelle de la Sainte-Trinité. Le soir, mangez des khinkalis locaux, qui sont dits être les meilleurs du pays. Il est facile de trouver un logement à Stepantsminda.

Jour 21 : Retour vers Tbilissi

Avant de redescendre sur Tbilissi, faites un détour par la sombre et rude vallée de Sno, avant-goût du Caucase profond et légendaire.

Vous pourrez le modifier à volonté dans l’éditeur