Découvrir Cracovie, la "Rome polonaise"

  • 3 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Couple
  • Famille
  • Amis
  • Groupe
  • Culture / Patrimoine
  • Faune et flore
  • Découverte
  • Détente / Bien être
  • Faible

Ancienne capitale, Cracovie est souvent considérée comme le centre culturel de la Pologne grâce à son université fondée au XIVe siècle. Vous ne manquerez pas de monuments et aurez même l'occasion de vous baigner dans les lacs alentour si la chaleur estivale est au rendez-vous.

Galerie photos

<p>Le théâtre Juliusz Słowacki vu du haut du clocher de l'église de Notre-Dame.</p> <p>Halle aux Draps.</p> <p>Rynek Główny et la Halle aux Draps vue du haut du clocher de l'église de Notre-Dame.</p>

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Cracovie
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Découvrir Cracovie, la "Rome polonaise" - 3 jours

Jour 1 : Premiers pas à Cracovie

Matin : où que vous logiez à Cracovie, c'est vers la place centrale de la vieille ville que vos pas vous mèneront tout naturellement. D'emblée, vous serez saisi par la majesté, l'immensité et la beauté de l'une des plus grandes places au monde. A moins que vous n'ayez une furieuse envie d'arpenter d'emblée les ruelles adjacentes, vous pouvez parfaitement décider de passer la matinée ici, pour visiter les nombreux monuments situés sur la place : la Halle aux draps, l'église Notre-Dame et son exceptionnel retable en bois, ou encore le passionnant musée souterrain sur l'histoire médiévale de la ville. Après avoir émergé des entrailles de la terre, grimpez au sommet du beffroi de l'hôtel de ville, d'où vous aurez une belle vue sur les toits de la ville et d'où vous entendrez, à l'heure pile, le hejnal trompeter dans votre direction.
Déjeuner : vous pensez qu'il vaudrait mieux quitter le Rynek pour trouver une bonne table, pas trop touristique ? Erreur ! Dirigez-vous au sud de la place. Là se trouve un bijou, le restaurant Szara Ges. Le cadre est superbe, avec ses murs voûtés, le service est élégant et le menu délicieux. Les éventuels clichés que vous aviez sur la lourdeur de la cuisine polonaise fondront aussitôt.
Après-midi : cap à présent sur les ruelles situées au nord du Rynek. Vous voici à la Barbacane, qui servait de forteresse pour protéger la ville. Quelques pas dans la verdure des Planty en direction de la porte Saint-Florian, et vous voici sur la Voie Royale, tels les rois, les évêques et les seigneurs d'autrefois. Descendez l'avenue commerçante piétonne Florianska, prenez un café au Jama Michalika. N'étant pas un souverain, vous avez le droit de bifurquer, à droite, vers l'adorable église Saint-Jean, au croisement de la rue sw. Jana. Une légère pluie ? Tant mieux, cela vous fera une bonne excuse pour marquer une nouvelle pause gourmande, à Camelot. Traversez le Rynek et dirigez-vous vers la rue Jagiellonska. Vous pénétrez alors dans l'enceinte d'une cour à arcades, qui appartient à l'une des plus prestigieuses universités au monde. Le musée est intéressant. Retour sur la Voie Royale, et la rue Grodzka. Saluez en chemin les statues des douze apôtres de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, et bifurquez aussitôt dans la rue Kanonicza, l'une des plus pittoresques. Devant vous se dresse, imposante, la colline du Wawel.
En fin d'après-midi, à 18h précises, foncez vers l'adorable chapelle Saint-Adalbert, sur le Rynek. Un concert de musique classique y est donné tous les jours de l'année par un groupe de musiciens passionnés. Quelques chaises seulement, et un possible moment de grâce.
Dîner : si vos jambes sont encore fonctionnelles, marchez jusqu'à Tytano, et dînez chez Veganic. Cuisine de saison, originale, fraîche, dans un cadre agréable.
Soirée : envie d'un concert de jazz ? Enfoncez-vous au sous-sol du Piano Rouge, sur le Rynek. D'humeur pour un cocktail ? Optez pour le Mercy Brown. Et si vous préférez boire des shots de vodka, cap sur Ambasada Sledzia.

Jour 2 : Promenade en ville

Matin : une matinée culture vous attend, sur la colline du Wawel. Visite du château puis de la cathédrale (ou le contraire).

Déjeuner : sur la Vistule, de préférence sur la terrasse de la péniche Barka Alrina. Balade à pied ou à vélo sur les quais de l'un des plus longs fleuves d'Europe.

Après-midi : direction Kazimierz, le quartier juif, via la rue Dietla, l'ancien bras de la rivière, asséché au XXe siècle. Visite de la Vieille Synagogue et de son musée, de la synagogue et du cimetière attenant Remuh, balade le nez au vent dans les ruelles bourrées de charme de Szeroka, Ciemna, Kupa, jusqu'à la place Nowy. Prenez un café chez Singer. Arrêtez-vous dans les boutiques de design de la rue Jozefa.

Dîner : si vos moyens vous le permettent, dînez au Studio Qulinarne (le premier menu dégustation est à 40 €), qui vise les étoiles. Ou au Hamsa, à Ariel ou Rubinstein, pour découvrir la cuisine juive.

Soirée (1) : montez boire un verre au premier étage du Hamsa, au Sebaba. Ambiance chic et dark, dans ce nouveau club avec DJ et piste de danse.

Soirée (2) : sautez dans un taxi, direction le Forum Przestrzenie, un ancien hôtel abandonné transformé en haut lieu des nuits cracoviennes.

Jour 3 : Histoire et mémoire à Cracovie

Matin : préparez-vous pour une plongée difficile, mais nécessaire et passionnante, dans le ghetto juif de Podgorze. Le mieux est de s'y rendre accompagné d'un guide. Empruntez la passerelle piétonne Laetus Bernatek, et remontez la rue Jozefinska, l'artère principale du ghetto juif, jusqu'à la place dite des héros du ghetto. Visite de la pharmacie à l'angle, tenue par un Polonais non juif, courageux témoin de toutes les atrocités commises pendant la guerre.

Déjeuner : pour vous remettre de vos émotions, déjeunez dans le cadre branché de l'Industrial resto & bar, tout en baies vitrées sur l'extérieur.

Après-midi : visite obligée de l'usine d'Oskar Schindler, cet Allemand qui a sauvé plus de 1 000 juifs et devint le héros du film de Steven Spielberg. Puis, visite plus récréative du MOCAK, le flamboyant musée d'art contemporain de Cracovie.

Dîner : pour votre toute dernière soirée, vous serez certainement tenté de revenir au coeur de la vieille ville. Ed Red pour une viande merveilleuse, La Fontaine pour déguster une cuisine française aux saveurs de Pologne, ou Marmolada pour un dernier pierogi à la prune !

Variante : pour cette troisième journée, de nombreux visiteurs se rendent au camp d'Auschwitz et/ou à la mine de sel de Wieliczka.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur