Cracovie juive

  • 3 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Solo
  • Couple
  • Famille
  • Amis
  • Culture / Patrimoine
  • Découverte
  • Faible

Depuis toujours, l'histoire de la ville est liée à celle du peuple juif. Marcher sur ses traces vous mènera donc dans différents quartiers et vous permettra de découvrir une autre facette, ô combien tragique, de l'ancienne capitale polonaise.

Galerie photos

<p>Le théâtre Juliusz Słowacki vu du haut du clocher de l'église de Notre-Dame.</p> <p>Halle aux Draps.</p> <p>Rynek Główny et la Halle aux Draps vue du haut du clocher de l'église de Notre-Dame.</p>

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Cracovie
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Cracovie juive - 3 jours

Jour 1 : Les juifs de Cracovie

Matin : tout commence dans la vieille ville, près de l'université Jagellonne. C'est là qu'habitaient les tout premiers juifs, avant qu'ils n'en soient chassés. Après un détour par la place Szczepanski, où de nombreux juifs habitaient encore au Moyen Age, puis par la Grand-Place, dont un quart était réservé aux marchands juifs, direction Kazimierz. Sur la rue Szeroka se trouvent la vieille synagogue et la synagogue Remu, du nom d'un célèbre rabbin qui y officia. Toutes deux se visitent, et permettent d'en savoir plus sur l'histoire des juifs de Cracovie et leur destin tragique.

Déjeuner : de nombreux restaurants, notamment Ariel, Rubinstein ou Hamsa, proposent une cuisine juive de qualité.

Après-midi : sillonnez à pied les ruelles Ciemna ou Kupa, dotées d'un certain charme. A une centaine de mètres à vol d'oiseau se trouve la place Nowy et sa rotonde centrale. On y trouve un marché de produits frais en semaine, et un marché aux puces le week-end. Buvez un café à Singer, du nom du fondateur juif des célèbres machines à coudre.

Dîner : optez pour l'un des restaurants déjà cités, ou bien pour le Dawno Temu Na Kazimierzu à l'atmosphère absolument unique. Avec un peu de chance, vous aurez même droit à un petit concert de musique klezmer.
Jour 2 : Quartier Podgorze et usine Schindler

Matin : direction le quartier de Podgorze, au sud de la Vistule, où furent transférés environ 15 000 juifs de Cracovie en 1941. La visite est poignante, tant l'impensable s'est produit ici, sur ces pavés désormais gorgés de sang. On peut voir les façades de l'hôpital et de l'orphelinat juifs rue Jozefinska. On peut aussi arpenter la place des héros et visiter la pharmacie de l'aigle. Elle était tenue par un Polonais qui resta de son plein gré au coeur du ghetto.

Déjeuner : au ZaKladka, dans un décor de bistrot parisien, avec une cuisine tricolore réputée. Et avalez un petit noir juste à côté, au Rekawka, un adorable café de poche, où le café est torréfié à l'ancienne.

Après-midi : la visite de la Cracovie juive se poursuit par l'usine d'Oskar Schindler, transformée en un passionnant musée sur l'histoire de la ville sous l'occupation nazie.

Dîner : à l'Industrial resto & bar, juste à côté de l'usine, pour vous remettre de vos émotions. Décor moderne, tout en baies vitrées, cuisine ouverte et galerie d'art. L'humanité retrouvée.
Jour 3 : Une visite nécessaire, Auschwitz-Birkenau

Matin : à seulement 70 km de Cracovie, les nazis ont construit en 1940 un camp de concentration et d'extermination. Aux yeux du monde entier, Auschwitz-Birkenau est le symbole de l'Holocauste, du génocide et de la terreur. Il est aujourd'hui possible de visiter ce camp, dont seulement quelques milliers de personnes sont sorties vivantes. Plus qu'une excursion touristique, une visite à Auschwitz est un devoir de mémoire.

Déjeuner : si le récit de l'indicible ne vous a pas coupé l'appétit, direction les restaurants de la ville d'Oswiecim, en particulier le Portobello, installé dans une belle demeure avec terrasse.

Après-midi : avant de devenir le symbole de l'Holocauste, Oswiecim était une paisible ville polonaise où la majorité des habitants étaient juifs. La visite du centre culturel Auschwitz Jewish Center rend compte de la vie de l'ancienne communauté juive de la ville, avant 1939.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur