Découverte de Beyrouth

  • 3 jours
  • Toutes saisons
  • Solo
  • Couple
  • Famille
  • Amis
  • Culture / Patrimoine
  • Moyen

Beyrouth est une " petite " ville facile à appréhender et qui se visite aisément à pied ou en taxi-service. Les promenades, évidemment plus idéales lorsque les températures ne sont pas trop élevées (printemps et automne), restent néanmoins agréables toute l'année. Voici quelques idées de balades à pied qui permettent, le temps d'un grand week-end, de se faire une bonne idée générale de la capitale libanaise.

Galerie photos

<p>Mosquée Mohamed el-Amine</p> <p>La plage de Beyrouth</p> <p>Plats traditionnels libanais appelés " title="

Plats traditionnels libanais appelés "Mezzés"

" />

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Beyrouth
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Découverte de Beyrouth - 3 jours

Jour 1 : Le quartier Hamra et le front de mer

Nous vous proposons de commencer votre première journée dans le quartier emblématique de Hamra, à l'ouest de la ville. Dans ce quartier d'affaires qui grouille sans cesse, observez le va-et-vient des habitants à la terrasse d'un des nombreux cafés du coin, en découvrant les nouvelles locales dans les pages du quotidien francophone L'Orient-Le Jour, en vente à la librairie Antoine. Puis aventurez-vous dans les ruelles, perdez-vous, discutez avec les commerçants, observez les immeubles modernes qui côtoient les façades délabrées. C'est ça l'esprit de ce quartier qui contraste fortement avec le centre-ville très aseptisé de Beyrouth. Plus tard dans la matinée, découvrez le seul coin de verdure du secteur : le campus de l'Université américaine de Beyrouth (AUB). De la rue Hamra, prendre la direction du nord par la rue Jeanne d'Arc ou la rue Abdel Aziz, jusqu'à la rue Bliss. Le musée d'archéologie de l'université mérite un coup d'oeil. Situé dans un bâtiment du début du XXe siècle, il expose une riche collection d'objets datant de la préhistoire à la période islamique. Prenez le temps de déambuler dans les jardins de ce vaste campus qui offre une jolie vue sur la mer. Un havre de tranquillité qui donnerait (presque) envie de redevenir étudiant ! De l'AUB, vous pouvez poursuivre vers le front de mer : la corniche. Une large promenade longe le littoral d'Ain el-Mreissé jusqu'à la plage de Ramlet el-Baïda. A voir : les joggeurs de la corniche, les derniers petits ports de pêche de la ville, les rares pêcheurs inlassablement patients ou encore les plongeurs qui font le spectacle en réalisant diverses acrobaties plus ou moins périlleuses. Vous passerez dans le quartier de Manara avec son ancien phare, noir et blanc. A ses pieds, la maison rose est dans un état de délabrement avancé.

La montée vers Raouché mérite un petit effort. Mais une fois sur place, vous serez subjugué par la beauté de la grotte aux Pigeons. Idéalement, il faudrait y être au moment du coucher du soleil. De Raouché, la corniche descend vers la seule plage de sable publique de la ville : Ramlet el-Baïda.

Où dîner ? De Ramlet el-Baïda, il est facile de rejoindre le quartier Hamra en taxi-service (2 000 LL par personne). Après avoir découvert Hamra le jour, c'est Hamra la nuit qui s'offre à vous : bars, restaurants libanais, concerts live et cafés où l'on fume le narguilé... Les possibilités de passer une bonne soirée ne manquent pas !

Jour 2 : Le centre-ville de Beyrouth

Pourquoi ne pas démarrer cette deuxième journée par la visite du centre-ville de Beyrouth ? Première étape : l'imposante mosquée El-Amine qui domine la célèbre place des Martyrs. Jouxtant la mosquée, la cathédrale Saint-Georges des Maronites et son imposant campanile. Puis sur la droite, l'étonnant site archéologique des thermes romains, construits au Ier siècle. Vous entrez ensuite dans le nouveau centre-ville à proprement parler avec ses larges allées piétonnes et la place de l'Etoile. Autrefois très animé, ce quartier, qui abrite le Parlement, est aujourd'hui complètement désert. En descendant vers la mer, vous passerez devant la mosquée Omari, restaurée avec goût à la fin de la guerre. Puis toujours tout droit, vous arriverez dans les souks de Beyrouth, un centre commercial en extérieur avec ses dizaines de jolies boutiques et de cafés-restaurants. Les rues parallèles, notamment la rue Foch et la rue Allenby, abritent de nombreuses enseignes internationales de luxe comme Dior et Louis Vuitton. Une fois votre séance de lèche-vitrines achevée, prenez la direction de l'ouest pour rejoindre le quartier de Minet el-Hosn avec ses nombreuses tours en construction. Vous arrivez plus loin au pied de la carcasse de l'ancien hôtel Holiday Inn. Sa façade, criblée d'impacts d'obus, est un triste témoignage de la guerre civile qui a ravagé le pays de 1975 à 1990. De là, on distingue alors la marina du Saint-Georges. C'est dans ce secteur que fut assassiné Rafic Hariri en 2005. Direction Zaitunay Bay autour de la marina, un endroit agréable pour boire un verre et admirer le coucher du soleil au bord de l'eau.

Où dîner ? Soit vous restez à Zaitunay Bay, soit vous faites demi-tour pour rejoindre le quartier de Gemmayzé/Mar Mikhael qui regorge de bons restaurants. Si vous avez encore un peu de force, poursuivez votre soirée dans l'un des nombreux bars animés du quartier, et rendez-vous dans le secteur de la Quarantaine, au B018, pour un after endiablé.

Jour 3 : Visite du quartier d'Achrafieh

La dernière journée à Beyrouth est consacrée à la visite du quartier d'Achrafieh. Point de départ : la boulangerie Paul au début de la rue Gouraud. Au milieu de la rue, qui abrite encore quelques anciens immeubles typiques, remontez les quelque 200 marches de l'escalier Saint-Nicolas qui vous permet de rejoindre la rue Sursock, réputée pour ses nombreux palais d'une rare richesse architecturale. Admirez notamment les façades des palais Audi, Mokbel, Linda Sursock et Moussa Sursock, et accordez-vous une petite pause culturelle en visitant le nouveau musée Sursock. Traversez l'avenue Charles Malek pour faire une pause dans le jardin Saint-Nicolas. Puis perdez-vous dans les ruelles d'Achrafieh qui abritent encore de jolies bâtisses traditionnelles, notamment dans le secteur de Furn el Hayek et le long de la rue Abdel Wahab el Inglizi. Poursuivez ensuite votre chemin vers le carrefour Sodeco et la célèbre maison Barakat qui a été entièrement rénovée. Empruntez alors la rue de Damas qui abrite l'ambassade de France et faites une deuxième halte culturelle en visitant le superbe musée des minéraux, situé dans l'enceinte de l'université Saint-Joseph. Plus loin, ne manquez pas le Musée national. Vous serez sous le charme de ce petit musée sur trois niveaux, parfaitement mis en lumière et qui expose des collections de toute beauté. Une belle surprise ! En sortant du musée, poursuivez votre route vers Badaro, le nouveau quartier tendance de Beyrouth qui abrite une vingtaine de bars et restaurants. Un endroit idéal pour terminer cette belle journée de visite !

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur