L'essentiel de la Moldavie

  • 7 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Solo
  • Couple
  • Famille
  • Amis
  • Culture / Patrimoine
  • Faune et flore
  • Moyen

En une semaine, il faut un parcours qui aborde les thèmes chers à la Moldavie, à savoir, les vins, la nature, les musées, les monastères, sans oublier les moments de détente et de loisirs. Faites attention à bien prévoir votre temps de parcours si vous comptez vous déplacer en bus, comme ils sont très lents l'itinéraire qui suit ne pourra pas être assuré en sept jours, comptez quasiment le double... Vous pouvez vous déplacer en taxi de ville en ville, de site en site, c'est plus cher, mais tellement plus rapide (4 lei pour 1 km sont les tarifs officiels). Si vous louez une voiture, restez vigilant car les routes sont très mauvaises. Prévoyez de vous perdre régulièrement, même avec une carte routière et un GPS, les panneaux indiquant les directions sont rarement au rendez-vous...Enfin, n'hésitez pas à vous renseigner auprès d'organismes de tourisme locaux qui sauront baliser votre voyage.

Galerie photos

Église Saint-Panteleimon. Demeures Vladimir Herţa. Les cellules du monastère Curchi. Salle de restaurant du complexe vinicole Château Vartely. Vue de la colline des tsiganes depuis la forteresse de Soroca.

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Răciula
  • Hîrbovat
  • Hîrjauca
  • Chişinău
  • Vadul Lui Vodă
  • Cricova
  • Mileștii Mici
  • Bălți
  • Glodeni
  • Butuceni
  • Orhei
  • Orhei Vechi
  • Trebujeni
  • Curchi
  • Cosăuti
  • Soroca
  • Zastînca
  • Palanca
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : L'essentiel de la Moldavie - 7 jours

Jour 1 : Arrivée à Chişinău

Promenade à la découverte de la ville, en commençant par arpenter de long en large (comme tous les Moldaves) le boulevard Stefan cel Mare, l'axe principal de la ville. Un parcours culturel simple s'offre à vous. Commencez par la visite du centre d'art Brancusi et faites connaissance avec les artistes peintres et sculpteurs moldaves contemporains. En sortant, traversez le boulevard en empruntant les passages souterrains commerçants et continuez vers le centre commercial Unic, faites-y un tour pour un dépaysement qui rappelle les temps soviétiques. Continuez sur le boulevard, des petites terrasses en retrait jalonnent le parcours, tout autant de bonnes excuses pour prendre un verre, un café, un thé à l'ombre des arbres. En arrivant au niveau du McDonald's, continuez tout droit jusqu'au parc et découvrez un autre axe perpendiculaire, celui de la cathédrale de Chisinau, avec son arc de triomphe et son magnifique clocher, un ensemble architectural néoclassique au centre d'un jardin à la française. Traversez le parc jusqu'à la rue piétonne inaugurée en 2013, strada Eugen Doga (la seule de Chisinau et grande nouveauté pour la ville !). Revenez sur vos pas jusqu'au monument de Stefan cel Mare de l'autre côté du boulevard du même nom. Le héros national indique l'entrée de cet autre parc. Ici, l'allée des Classiques, une succession de bustes, présente les plus grandes figures littéraires du pays. Puis prenez la rue 31 August 1989 parallèle au boulevard Stefan cel Mare en retrait du Parlement (immanquable imposant édifice d'architecture soviétique) et pour un moment de détente choisissez l'un des nombreux restaurants avec terrasse. Revenez sur l'axe principal et longez la mairie de Chisinau pour découvrir l'architecture civile du concepteur d'origine italienne qui aura le plus marqué la ville, Bernardazzi. Des bâtiments de style éclectique, avec des éléments néobyzantins et baroques, caractérisent cette portion. Toujours sur le boulevard, n'hésitez pas à entrer dans la Sala cu Orga et le théâtre national, deux somptueux bâtiments, et peut-être vous renseigner sur le programme. Entre ces deux édifices prend place chaque jour, sauf le lundi, le marché artisanal de traditions locales, " le Montmartre moldave ". Profitez-en pour découvrir le savoir-faire du pays, travail du bois, broderies, peintures, et quelques stands de " brocante " qui vendent d'antiques objets de l'époque soviétique. Enfin, continuez à descendre le boulevard jusqu'au croisement avec le boulevard Ismail pour découvrir sur votre droite la cathédrale Ciuflea, de style classique russe, aux toitures à bulbes dorés. Pour une première journée, vous aurez déjà bien marché, sachant qu'entre-temps vous vous serez peut-être désaltéré ou aurez mangé une glace type Miko achetée sur un des multiples stands de la rue, que vous aurez peut-être goûté les bons fruits de saison offerts par les jolies babouchkas, ou que vous vous serez amusé à vous peser en pleine rue pour 1 leu. Tant de petites distractions qui ponctuent le parcours d'une manière animée et qui vous familiariseront assurément avec le paysage social urbain moldave.

Jour 2 : Chişinău en profondeur

Partez explorer les axes parallèles du boulevard Stefan cel Mare, leurs animations haut en couleur et autres explorations culturelles. Nous vous rappelons que Chisinau est une ville où on marche beaucoup, même si elle est très quadrillée par les transports publics. Commencer tôt avec le marché de Piata Centrala, derrière le centre commercial Unic, est une bonne occasion de se réveiller " en fanfare ". Ce marché animé, bousculé, bruyant et vivant à souhait vous transporte dans le quotidien populaire moldave. Profitez-en pour acheter quelques fruits de saison ou déguster un bon jus de fruits frais. Sortez de Piata Centrala par la rue Armeneasca et vous tomberez sur l'immeuble Casa de reparatii. Là, entrez visiter cet établissement aux multiples stands désuets à souhait, pour la plupart, qui réparent absolument tout ! Si vous lisez ces lignes avant de partir, emportez avec vous d'éventuelles choses que vous souhaitez réparer (sacs, chaussures, ceintures, montres, bijoux...), vous ne serez pas déçus par le travail, la rapidité et le tarif pratiqué.

Revenez vers Stefan cel Mare puis jusqu'à la rue 31 August 1989 pour une visite au musée national d'Archéologie et d'Histoire. L'édifice est un imposant bâtiment néoclassique qui présente une succession de salles grandioses illustrant le passé historique de la Moldavie et de son territoire. Cette visite est incontournable, comme celle du musée d'Ethnographie et d'Histoire naturelle, dans un bâtiment de style oriental, très atypique pour la ville de Chisinau (rue Kogalniceanu). Ce dernier est certainement le plus bel établissement culturel de la capitale, il regorge de trésors qui marquent et caractérisent le folklore et la culture du pays, tout simplement magnifique. En sortant, remontez la rue Sfatul Å¢arii jusqu'à la Strada Alexei Mateevici et entrez dans un des grands parcs de la capitale, le parc Valea Morilor. Balades boisées et petit tour de barque sur le lac seront certainement bien appréciables après la concentration et la multitude d'informations des précédents musées. Si vous n'êtes pas trop fatigué, en sortant du parc, rendez-vous au musée de la ville, situé dans un ancien château d'eau, et montez au dernier étage, vous aurez un panorama sur l'ensemble de la ville et ses environs. Deux jours sont insuffisants pour bien connaître la capitale moldave, certes, mais vous aurez un aperçu de la culture moldave, ce qui constituera une belle introduction pour la compréhension et la découverte du reste du pays.

Jour 3 : Au nord de Chişinău

Commencez par vous rendre à Curchi pour découvrir le plus beau monastère du pays, majestueux. Le site est composé de plusieurs bâtiments récemment restaurés, vous serez impressionné par la richesse de l'architecture intérieure et extérieure du XVIIIe siècle, aux allures baroquisantes. Choisissez ensuite de revenir vers Orhei pour une des fabriques de vin les plus prestigieuses, Château Vartely. Il serait dommage de ne pas combiner la visite avec un déjeuner au restaurant dont les baies vitrées embrassent la vallée verte et vallonnée qu'on appelle la " Suisse moldave ". Vous combinerez ici l'excellente cuisine locale et les meilleurs crus. Même si c'est l'heure, vous ne serez pas déçu d'avoir résisté à la sieste pour partir juste après votre bon déjeuner sur le site splendide d'Orhei Vechi, un complexe archéologique en plein air qui prend place dans un cirque naturel défini par les courbes sinueuses du fleuve Raut, un affluent du Dniestr. Sites géto-daces, romains, forteresses turques et monastères rupestres font de cette visite certainement une des plus marquantes. Le soir, vous pouvez choisir de revenir vers Chisinau, mais mieux vaut rester pour la nuit dans une des nombreuses pensions agrotouristiques des villages très pittoresques de Butuceni ou Trebujeni, juste en périphérie du site archéologique. Vous entrerez chez les Moldaves qui se mettront en quatre pour vous laisser un souvenir inoubliable de votre passage. Maisons très joliment décorées, cuisine locale de qualité avec les produits frais du jardin et vin, local également. Une bonne soirée en perspective, et certainement une bonne nuit de repos à la campagne bien méritée.

Jour 4 : Départ pour Soroca

Au nord de la Moldavie, à 125 kilomètres d'Orhei, comptez tout de même 3 heures de route, mais il faut voir cette ville étonnante. Dès votre arrivée, prévoyez de passer la nuit à Soroca et choisissez l'hôtel Central. Déposez vos affaires et en route pour la découverte de la forteresse médiévale de Soroca. Datant du XVe siècle, elle faisait partie d'une chaîne de ceinture défensive avec quatre autres forteresses. À part celle de Tighina en Transnistrie, c'est la seule qui soit restée quasiment intacte, d'autant plus que l'intérieur et la toiture ont fini d'être récemment restaurés en 2015. Sur les bords du Dniestr, sur les coursives hautes de la belle et imposante forteresse, vous dominez toute la ville et la vallée du fleuve. Ensuite, un petit parcours original vous attend, avec la découverte de la colline des Tsiganes, de ses maisons délirantes, et le promontoire de la Bougie de la Reconnaissance qui domine toute la région. De Soroca, partez pour le village des tailleurs de pierre à Cosauti et visitez son joli monastère sur les bords d'un lac. N'hésitez pas à faire de petites haltes dans les multiples ateliers de taille de pierre sur le bord de la route pour découvrir ainsi le savoir-faire ancestral de cette région, grâce à cette belle pierre blanche ici prédominante. C'est pour cette raison que Chisinau se nomme la " ville blanche ", car les pierres qui ont servi à la construction de la majorité des édifices proviennent de la région. De retour à l'hôtel, il est peut-être temps de profiter d'un bon moment de détente dans le très beau sauna et se remettre d'une journée bien remplie. Pour vous aider dans votre parcours à Soroca, vous pouvez vous adresser au gérant de l'hôtel Central, Sergiu (il parle anglais), il saura tout organiser.

Jour 5 : Découverte pour la région de Bălţi, la " capitale du nord "

Prenez la route de Soroca jusqu'à Cobani à la limite de la frontière roumaine. Pour une immersion dans la nature, voici un parcours intéressant dans l'une des plus belles réserves naturelles du pays, qui vous emmènera sur la route des Cent Collines, dans une réserve ornithologique et même un élevage de bisons. Vous êtes à Padurea Domneasca (immense !), prenez garde aux trajets, car on y accède par différents villages, cela prend un peu de temps. Vous pouvez aussi prévoir un petit pique-nique, ce site fabuleux le permet. Deux options s'offrent à vous : soit vous profitez d'une journée complète de nature, pour finir dans une des pensions agrotouristiques à Glodeni et vous faire dorloter par vos hôtes moldaves, soit vous réduisez votre passage dans la réserve, et vous avez le temps de revenir dans l'après-midi à  Balti pour visiter le musée ethnographique. Dans ce cas, prévoyez de dormir dans l'un des hôtels de  Balti , cette ville assez vivante possède quelques monuments d'architecture civile remarquables et des édifices religieux tels que la cathédrale Constantin sŸi Elena et l'église Sfantul Nicolae, entre autres. De nombreux bars et restaurants se situent en centre-ville. D'ici, si vous disposez de plus de temps, n'oubliez pas que vous êtes à seulement 1 heure 30 de route de IasŸi, en Roumanie. Pensez toujours à réserver dans les hôtels, mais surtout dans les pensions à l'avance, c'est plus prudent pour assurer la nuit que vous aurez choisie.

Jour 6 : Région de Călăraşi pour ses fabuleux monastères

Découverte des monastères de  Harjauca et Hirbovat, ou le sanatorium Codru aux eaux bienfaisantes. Pour un parcours moins " monastique ", choisissez les deux musées tels que Casa Parinteasca (Maison des parents à Palanca) et/ou Casa Mieri (Maison du miel) à Raciula. Ces lieux vous plongent au coeur des traditions moldaves, de leur univers, et des fabrications artisanales diverses. En reprenant vers la capitale, la route des vins présente ici ses remarquables fabriques : vous aurez le choix, selon le temps dont vous disposez, car elles sont de taille différente. Parmi les plus prestigieuses, la sublime Cricova ou l'immense Mileatii Mici. Attention, là encore il faudra avoir réservé à l'avance, les visites sont très scandées chaque heure de la journée (comptez 45 minutes de visite). Enfin, poussez votre route jusqu'à Vadul lui Voda, à 20 kilomètres à l'est de Chisinau , et restez pour la nuit dans l'un des nombreux hôtels ou " camps " de vacance immergés dans la nature. Les dizaines d'établissements proposent des gammes de produits allant du très simple camp rustique soviétique aux infrastructures de luxe.

Jour 7 : Station balnéaire de Vadul lui Vodă

Passez votre dernière journée à vous détendre à Vadul lui Voda, la seule station balnéaire du pays. Là encore deux options s'offrent à vous : vous avez la possibilité de rester tranquille au bord d'une belle piscine dans un complexe de luxe en pleine nature, ou, si vous êtes plus fêtard, embarquez-vous pour soirée d'immersion dans cette station populaire en partageant les grillades, les bières, le vin local et l'ambiance estivale avec les Moldaves. La nuit sera longue et enivrante de bruits et de musique techno.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur