Grottes rupestres du Maharashtra

  • 6 jours
  • Automne
  • Hiver
  • Solo
  • Couple
  • Amis
  • Groupe
  • Culture / Patrimoine
  • Faible

Ce séjour thématique autour des grottes rupestres, hindouistes, bouddhistes, jaïnistes... nécessite un minimum d'une dizaine de jours. Il faudra vous rendre à Aurangabad, par avion ou par train, et y séjourner. Puis, après les visites d'Ellora et d'Ajanta, repartir pour Pune. Soit au total un itinéraire de 800 km pour un voyage dans le temps de 2 000 ans.

Galerie photos

<p>Jeune vache en promenade sur l'île des grottes d'Elephanta.</p> <p>Statue de Halahala Lokeshwara au Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangrahalaya (anciennement musée Prince of Wales).</p> Statue d'éléphant dans un ancien temple Jain (Indra Sabha) d'Ellora (cave n° 32). <p>Grottes d'Ajanta.</p> Famille travaillant dans leurs champs. <p>Shaniwar Wada.</p>

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • Mumbai
  • Pune
  • Ellora
  • Ajanta
  • Thane
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur

Détail du séjour : Grottes rupestres du Maharashtra - 6 jours

Jour 1 : Mumbai, les grottes d'Elephanta par bateau

Pour vous rendre sur l'île d'Elephanta il faudra embarquer à la Porte de l'Inde, face au Taj Palace à Colaba. Creusées dans une roche solide, elles datent de 600 apr. J.-C. et attirent plus de visiteurs chaque année que la ville entière. Le complexe de grottes est une série de lieux de culte, de cellules intérieures, de grands halls et de portiques, ordonnés selon la superbe symétrie qui caractérise ce genre d'architecture indienne et remplis d'exquises sculptures de dieux et de déesses hindous. À l'entrée des grottes on trouve le célèbre Trimurti, la trinité vénérée d'Elephanta : Brahma le Créateur, Vishnu le Sauveur et Shiva le Destructeur.

Jour 2 : Mumbai, les grottes Kanheri

Elles sont situées au coeur du parc national Sanjay Gandhi, dans la partie haute de Mumbai. Contemporaines de l'âge d'or du bouddhisme en Inde, entre le Ier siècle av. J.-C. et le IXe siècle, les 109 grottes de Kanheri ont été pendant un millénaire occupées par des moines, des pèlerins et des commerçants itinérants. La plupart des grottes sont des vihara, des monastères bouddhistes où l'on médite. Les principales attractions des lieux sont les sculptures des déesses Tara et Bhrukti, le stupa hémisphérique et la grotte Chaitya, datée du IVe siècle, avec ses boiseries décoratives et ses statues de Bouddha. Avalokitesvara, le bodhisattva de la compassion, est la figure la plus représentée dans le monastère.

Jour 3 : Aurangabad, Ellora

On peut se rendre sur le site d'Ellora en bus ou en taxi.

Le magnifique groupe de temples-grottes d'Ellora, appartenant au patrimoine mondial, représente les trois religions dominantes de l'Inde et marque la phase finale des constructions dans la roche en Inde de l'Ouest. La coexistence harmonieuse du bouddhisme, de l'hindouisme et du jaïnisme illustre de belle façon l'universalité fervente des rois et des peuples de l'époque. Les monuments d'Ellora ont été principalement patronnés par les Chalukya - dirigeants de Rashtrakoota (VIIe-Xe siècles). Les classes dirigeantes étaient gouvernées par des injonctions religieuses et des codes éthiques qui exigeaient leur soutien aux bâtisseurs des temples. On considérait que la construction d'édifices religieux favoriserait la conquête du pouvoir temporel autant que celle du mérite religieux et du salut spirituel. Les artistes d'Ellora furent prompts à répondre aux désirs et aux demandes de leur société. Ils ont mis en scène leur passion et leur sentiment, leur foi et leur sensibilité. Ils se sont inspirés de la mythologie hindoue pour leurs fresques et leurs sculptures, ils ont transformé la roche en une cavalcade de dieux et de déesses. Ils ont judicieusement dépeint les sentiments de leurs compositions, émotions, colères, haines, fureurs de Shiva, etc.

Jour 4 : Aurangabad, Ajanta

À Ajanta, les peintures murales illustrent les événements de la vie du prince Gautama Bouddha, fondateur du bouddhisme et, dans les histoires plus populaires appelées Jataka, se rapportant à l'incarnation précédente de Bouddha. Selon l'ancienne tradition, le Bouddha a accompli de nombreux actes de bonté et de compassion au cours d'une longue série de transmigrations en tant que bodhisattva, avant de réaliser sa naissance finale comme sage des Sakya. Quelques peintures évoquent les compositions et les proportions grecques et romaines, certaines, plus tardives, rappellent dans une certaine mesure le style chinois. Mais la plupart appartiennent à une tradition purement indienne, car on ne les trouve nulle part ailleurs. Tous ces monuments ont été construits au cours de deux périodes distinctes séparées par un long intervalle de quatre siècles. Les plus anciens sont les produits des derniers siècles av. J.-C. et appartiennent à la branche Hinayana du bouddhisme. Les plus récents appartiennent à la seconde moitié du IIe siècle apr. J.-C., quand le bouddhisme a été divisé en deux courants après la tenue du 4e concile général sous le règne d'un autre grand roi, Kanishka.

Jour 5 : Pune, les grottes Bhaja

On peut se rendre sur le site en bus ou en taxi.

Les grottes Bhaja sont situées à 12 km de Lonavla, dans le district de Pune. Elles sont parmi les plus anciennes grottes découvertes à ce jour, et datent du IIe siècle av. J.-C., dans la phase précoce du bouddhisme theravada. Il y a dix-huit grottes dont plusieurs sont ornées de bouddhas magnifiquement ciselés dans différentes postures, d'animaux et de scènes de contes. Certaines, comme la grotte n° 12, ont des nefs avec des absides contenant d'énormes stupas. Près de la dernière grotte, une cascade et un bassin qui se remplit en période de mousson.

Jour 6 : Pune, les grottes Karla

On peut se rendre sur le site en bus ou en taxi.

Les grottes Karla se trouvent à 40 km de Pune et à 20 km de Lonavla. Elles remontent elles aussi au IIe siècle av. J.-C. et sont célèbres pour leur salle Chaitya, la plus grande des anciennes grottes bouddhiques du Deccan, aux sculptures complexes et aux dizaines de piliers à l'architecture ingénieuse. D'ailleurs, l'un des piliers de la grotte, avec ses quatre lions au sommet, a été choisi comme emblème national de l'Inde. Plusieurs grottes comportent de magnifiques sculptures représentant des hommes et des femmes qui se prosternent devant le seigneur Bouddha. Certains piliers sont décorés d'images d'animaux.

Vous pourrez le modifier à volonter dans l’éditeur